Zara Larsson, rencontre avec le futur de la pop à l'occasion de la sortie de So Good 

Ecrit par

A l’occasion de la sortie de So Good, son premier album international, on a rencontré Zara Larsson pour une interview on a abordé pêle-mêle ses fans, le féminisme, Beyoncé ou encore Ty Dolla $ign !

Zara Larsson était de passage à Paris début mars pour promouvoirson premier album international, So Good. Nouvel espoir de la pop mainstream, la suédoise dévoile une collection de 15 titres bien produits et bien travaillés, mais reste à savoir si 2017 sera vraiment l’année de la conquête pour celle qui a tout d’une star précoce. A 16 ans elle sortait 1, un album distribué seulement dans son pays d’origine. A ce sujet, la chanteuse explique avoir “ beaucoup mûri et grandi en trois ans. Sur mon premier album, je n’avais rien écrit, alors que pour So Good j’étais beaucoup plus impliquée, même si je n’ai pas tout écrit, je savais quelles chansons je voulais et celles dont je ne voulais pas. Je savais comment je voulais que l’album sonne. Pour le prochain, je veux vraiment faire partie de tout.” Celle qui vient tout juste de sortir un album sans cesse repoussé n’a pourtant pas de mal à se projeter “ Je suis très excitée et un peu nerveuse bien sûr, mais c’est un très très bon album, j’en suis très fière. J’espère que les gens vont l’aimer autant que je l’aime mais c’est vrai que ça a été beaucoup d’attente, je me sens un peu mal pour mes fans”.

Si Zara Larsson affiche une certaine confiance en elle-même, elle peut en effet compter sur ses fans pour lui faire garder les pieds sur terre “ Mes fans se moquent de moi tout le temps, à propos de tout, mais j’ai l’impression qu’on a une connexion, qu’on est comme une famille. Même s’ils sont un peu dingue de m’attendre en bas de mon hôtel, ils restent très mignons, très gentils. Je les reconnais, on parle ensemble, c’est vraiment comme si on était amis, ils peuvent donc se moquer de moi, moi aussi je n’hésite pas à me moquer d’eux (rires) !” Cette attitude très à la cool avec ses fans, l’artiste l’adopte en toute circonstance. Zara Larsson est particulièrement rafraîchissante dans l’univers de la pop actuel, car si elle soigne son look au faux cil et au faux ongle près, elle reste très nature. Elle ne parle pas la langue de bois et se montre gentiment culottée et impertinente à l’image de cet album qu’elle a nommé So Good ( “Si bon” en vf). “ C’est tellement dur de donner un nom à un album, je ne suis pas du tout créative pour cela, je te rappelle que j’ai appelé mon premier album 1 ! Je me suis dit “bon puisque les gens appellent souvent leur album du nom d’une de leur chanson, je vais faire pareil." So Good me semblait en plus un titre qui parlait de lui même…”.

Rare également de trouver une femme de son âge, et disposant d'une large plateforme d'expression, aussi engagée dans le féminisme. Un thème qu’elle n’hésite pas à mettre en avant sur ses réseaux sociaux, ce qui lui a parfois attiré quelques critiques dont elle n’a cure “ Plein d’hommes m’ont demandé pourquoi j’avais dit que je “détestais les hommes”, j’ai l’impression que ça les rend tristes ( rires) sauf que c’est un faux problème ! Les hommes en général, et en particulier les hommes blanc, ont beaucoup de pouvoir dans notre société JUSTE parce qu’ils sont des hommes blancs ! Face à cela, il y a la haine des femmes qui se traduit de manière violente, donc quand je dis que je déteste les hommes ça ne leur fait pas vraiment de mal. Je le répète, je déteste la culture macho et que les femmes soient oppressées, donc si je ne déteste pas les hommes de manière individuelle, oui je les déteste en tant que groupe oppresseur. ”

C’est d’ailleurs son féminisme qui a amené Zara Larsson a changé les paroles de son tube Ain’t My Fault La première version de la chanson c’était moi qui draguait le mec d’une autre fille et je m'en vanter, je ne ferais jamais ça dans la vraie vie ! On était avec MNEK en studio, on a écrit et enregistré ça pour rire, le label a adoré mais je me suis très vite dit “ il faut qu’on change ça”. J’ai envie d’être dans l’empowerment féminin, peut être que quelqu’un d'autre aurait pu chanter la chanson comme ça mais pas moi. Je suis féministe je veux que les femmes s’entraident et s’élèvent spirituellement ensemble. Garder la chanson en l’état n’aurait pas été en cohérence avec mes valeurs !”

Pas étonnant donc de trouver sur l’album de Zara Larsson une chanson intitulée Make That Money Girl où la chanteuse invite les femmes à se prendre en main et cite les noms de Sylvia Rhone et Julie Swidler, à la tête respectivement de Epic Records et de Sony Music Entertainment, label et maison de disque de la chanteuse. Sur cette chanson Zara Larsson s’exclame également “ Get up on the throne ( Queen) (...) oh, what a feelin’ (slay) “ ( Monte sur le trône ( REINE) (...) oh quel sentiment ( tu déchires) en vf) et quand on parle de trône, de “queen” et de “slay” impossible de ne pas évoquer Queen Bey “ Ce qui m’impressionne le plus avec Beyoncé c’est que ce n’est pas juste une chanteuse, c’est une artiste, une performeuse et une entertaineuse ! Ses performances live sont des démonstrations de force. De nos jours Beyoncé fait de la pop, moi aussi, mais on ne fait pas du tout le genre de musique, pourtant c’est ma plus grande inspiration. Son éthique de travail, la façon dont elle gère son business, le fait qu’elle va avoir des jumeaux et qu’elle fasse une performance folle aux Grammys… Elle est surhumaine, c’est la Michael Jackson de notre génération ! ”

Outre les bangerz déjà dévoilés, Ain’t My Fault et I Would Like, Zara Larsson a réservé d’autres petites bombes dont Sundown feat Wizkid ( qui a fait le succès du One Dance de Drake) et Symphony avec Clean Bandit, dont le clip vient de sortir aujourd’hui, et dont on a pas fini d’entendre parler ( spoiler alert : ça sent le gros tube sur lequel on va danser jusqu’à l’été !). Mais So Good c’est aussi une jolie collection de chansons plus discrètes, en apparence, à l’image de One Mississippi écrite par Julia Michaels (talentueuse auteur avec qui on s'est également entretenu) ou encore Don’t Let Me Be Yours, l’un de nos coups de cœur. Sur les crédits on retrouve un certain… Ed Sheeran, et comment est-il arrivé là ? “Je travaillais avec son très bon pote Johnny [ McDaid], on était en pleine session d’écriture et il m’a dit “oh Ed va peut être passer”, et il est effectivement venu et on a écrit ensemble cette très belle chanson. J’adore Ed, il est tellement gentil, doux, drôle et généreux. J’adore son nouvel album, c’est un auteur génial, donc on a vraiment eu de la chance qu’il soit en ville et qu’on se soit juste dit “allez on le fait” “.

Zara Larsson a grandi en écoutant principalement deux grandes chanteuses à voix, Whitney Houston et Celine Dion, et avoue même un petit penchant pour l’Eurovision ! Désormais la suédoise écoute “ beaucoup de hip hop. J’adore l’album de Kehlani, il est génial, PartyNextDoor, et puis bien sûr Ty Dolla Sign”. Zara Larsson ne tarit pas d’éloge au sujet du rappeur qui apparaît sur le titre So Good “ Il est incroyable, j’ai adoré bosser avec lui. C’est un mec talentueux, à la cool et très calme. Je n’ai pas du tout participé au processus de création de la chanson mais mes potes, avec qui je travaille souvent, Charlie Puth, Jacob Kasher et LunchMoney, ont écrit une chanson avec Ty. Ensuite ils me l’ont envoyée en me demandant si j’avais envie de la faire et je l’ai adorée, je l’ai enregistrée et après ça Ty m’a demandé s’il pouvait faire un couplet et comme il avait largement participé à la chanson, ça me semblait naturel. J’étais vraiment surexcitée parce que je suis vraiment une grande fan !”

Quant à sa collaboration rêvée, ce n’est pas avec Beyoncé que Zara Larsson aimerait le plus travailler “ ce serait vraiment trop dur de bosser avec elle, je n’y arriverais pas (rires). Ty Dolla Sign c’est déjà un rêve devenu réalité donc s’il devait y avoir une autre collaboration rêvée, ce serait avec Nicki Minaj. Ce serait vraiment mon rêve que l’on fasse une véritable collaboration où on travaillerait ensemble en studio, pas un truc où elle enregistre de son côté, où on l’a paye pour ça et basta ( rires)”. Nicki si tu entends Zara elle t’attend ! Elle attend également avec “impatience” ses fans français lors de son concert à l’Elysée Montmartre (Paris) le 6 juin prochain. Le rendez-vous est pris !