Yungblud annonce avoir "deux albums prêts"

Ecrit par

Yungblud a profité de son passage au prestigieux Reading Festival pour se confier sur ses projets. 

La vie culturelle reprend son cours et, en Angleterre, le prestigieux Reading Festival a pu ouvrir ses portes aux artistes. Après de longs mois sans concert et surtout, après une année blanche, les festivals commencent - peu à peu- à reprendre du service. Et justement, Yungblud a pu se produire sur la scène britannique l'occasion pour l'artiste originaire de Doncaster de se confier sur ses projets à venir.

Au programme de ce live, quelques effets spectaculaires : "J'étais un peu nerveux parce que je n'ai jamais joué avec le feu sur scène auparavant. J'ai failli me faire exploser quatre fois à Leeds, ma mère était blanche comme un fantôme et regardait depuis la foule", a t-il ainsi confié au média NME. Ce concert fut l'occasion notamment de jouer le morceau Fleabag - déjà bien connu du public : "Tout le monde connaît déjà Fleabag, c'est mental. Je voulais leur apprendre la chanson avec ce sketch et être insolent, mais ils avaient déjà fait leurs devoirs."

La bonne nouvelle pour les fans de l'artiste, c'est que Yungblud est déjà prêt pour la suite : "Les troisième et quatrième albums sont prêts à être lancés", annonce t-il. "Au début de l'année, vers Noël, quand "Weird !" a été numéro un, tout le monde a dit "partez en vacances, reposez-vous", mais je suis allé directement à Leeds, dans un studio situé à 20 minutes de l'endroit où j'ai grandi, et j'ai écrit un album, puis je suis allé en Amérique et j'en ai écrit un autre".

"Je suis impatient que vous l'entendiez", poursuit l'interprète de Parents. "Je suis tellement excité de sortir cet album parce que c'est juste moi. Je suis allé en Amérique et j'ai fait un tas de sessions mais je suis revenu parce que je ne voulais pas faire ça, alors je l'ai fait dans la chambre de mon pote. C'est comme ça que ça doit être fait."

Il faudra faire preuve de patience avant de pouvoir découvrir le nouvel album de Yunblud. D'ici là, on peut toujours voir sa performance au Reading - tout en rêvant de son prochain passage en France.

Source : NME - Crédit : Inès Ziouane