Yelle est de retour aux Vieilles Charrues 2021 : âmes sensibles, s'abstenir !

Ecrit par

La chanteuse nous offre un live énergique et rafraîchissant. 

En 2005, Yelle, alias Julie Budet, et DJ Grand Marnier, de son vrai nom Jean-François Perrier, créent le groupe Yelle. Un troisième membre, Tepr (Tanguy Destable), rejoindra le duo avant l'enregistrement du premier album. Portés par une créativité sans limite et un désir vital de faire ce qui leur plaît, les artistes dévoilent donc l'album Pop Up en 2007. Le succès est immédiat. A l'époque, leurs morceaux A cause des garçons et Je veux te voir résonnent en boucle dans les oreilles des jeunes… et des moins jeunes d'ailleurs. Une notoriété qui démarre sur les chapeaux de roues pour le groupe qui, au milieu des années 2000, fait le choix original de chanter entièrement en français. Une fois lancés, plus rien ne pourra les arrêter.

Quatorze ans et deux performances aux Vieilles Charrues plus tard, Yelle, dont la chanteuse est originaire de Saint-Brieuc, à quelques kilomètres de Carhaix, a retrouvé le chemin de la scène ce dimanche 18 juillet au célèbre festival. Pour leur troisième concert de la saison, les interprètes de Parle à ma main aux côtés de Fatal Bazooka semblaient ravis de venir (enfin) présenter leur album L'Ere du verseau, dévoilé il y a quelques mois. Un opus que la presse qualifie de celui de "la maturité", ce qui amuse d'ailleurs beaucoup la chanteuse, et qui contient les très beaux titres Je t'aime encore, J'veux un chien ou Noir. Ces morceaux ont d'ailleurs tenu une place très importante dans cette performance tandis que les chansons reconnues comme les tubes du groupe étaient totalement absents.

Cheveux gominés, justaucorps beige, jambes interminables et talons hauts, Yelle habite la scène comme personne. Elle se changera d'ailleurs pour un autre vêtement en paillettes noir quelques minutes après le début du show. Une mise en scène parfaitement calibrée même si la chanteuse admet qu'elle doit "jeter un coup d'œil à la set list" étant donné que ce n'est que le début de la tournée. Peu importe. Pour ce retour sur scène que le groupe français attendait avec impatience, l'énergie est bel et bien au rendez-vous. Une performance emprunte de liberté -à l'image des paroles de leurs chansons- et de désinhibition. Six ans après son dernier album, Yelle fait enfin son grand retour. Une chose est sûre, il nous avait manqué !

Crédit : Olivier Roué