Virgin Tonic : Vous n'aimez pas le brocoli ? C'est génétique !

Ecrit par

Des chercheurs de l'université du Kentucky aux États-Unis pensent avoir découvert l'existence d'un gène qui modifie le goût de certains légumes

Vous êtes nombreux à ne pas supporter les crucifères comme le chou, le chou-fleur, le kale ou le brocoli et vous ne savez pas d'où ça vient ? Serait-ce un traumatisme de l'enfance ? Du simple dégoût ? Non, vous avez tout faux ! En effet, des chercheurs de l'université du Kentucky aux États-Unis pensent avoir découvert l'existence d'un gène qui modifie le goût de certains légumes. C'est Jennifer L. Smith et ses collègues de l’École de médecine qui ont conclu que le fait de posséder deux copies d’un gène associé au goût augmente significativement la sensation d'amertume de certains aliments. "Les crucifères comme le chou, le brocoli et les choux de Bruxelles sont les plus problématiques" note la chercheuse.

Cette problématique, qui est loin d'être anodine, toucherait tout de même 15 à 25% de la population mondiale. C'est notamment pour cela qu'il paraît plus difficile pour ces personnes de manger la quantité de fruits et de légumes nécessaire par jour. D'ailleurs, ce même gène peut aussi rendre la bière, le café et le chocolat noir désagréables au goût. L'étude mise en avant par ces chercheurs de renom pourrait notamment permettre de trouver des solutions à ce problème en cuisinant, par exemple, ces légumes d'une autre manière. Alors, si vous pensez faire partie de cette branche de la population, vous savez ce qu'il vous reste à faire !

Crédit : Hessam Hojati via Unsplash