Virgin Tonic : Spoiler Koh Lanta n'est plus autorisé par la loi 

Ecrit par

Adventure Line Productions (ALP), qui produit Koh Lanta a obtenu gain de cause 

"Depuis le début de la diffusion, des informations de nature diverse circulent sur les plateformes de discussion et les réseaux sociaux. Ces publications engendrent des injures auprès des aventuriers de la saison et ont pour seul objectif de détruire l’intérêt des téléspectateurs pour cette nouvelle édition", a annoncé un communiqué publié par ALP ce mercredi. Ce qu'il faut savoir, c'est que le tribunal judiciaire de Paris a rendu une ordonnance interdisant les publications spoilant le contenu de l'émission. Par exemple, un ex-candidat de l'aventure (dont l'identité n'a pas été révélée) sera contraint de payé une amende de taille à la maison de production pour avoir dévoilé quelques informations concernant l'émission.

"Au terme de l’une des décisions de justice qui concerne un ancien aventurier, chaque nouvelle publication sera sanctionnée par une somme forfaitaire importante par infraction constatée", peut-on lire dans le communiqué. Selon le Parisien, la justice le contraint à payer une amende de 1000 euros dès qu'une information sera révélée. Et ce n'est pas tout, ALP précise que "pour les autres publications, dont la plupart sont anonymes, des procédures sont en cours" : "La justice ayant également ordonne´ aux plateformes de transmettre les données d’identification des comptes en question".

"Pour protéger ses aventuriers et son programme suivi chaque mardi par près de 5 millions de téléspectateurs, ALP "n'hésitera pas à faire appel à la justice aussi souvent que nécessaire", lit-on ainsi dans les colonnes de RTL.BE.

Source : RTL.BE, ALP  - Crédit : TF1