Virgin Tonic : Non, manger une fondue ne serait pas un facteur de propagation du covid-19

Ecrit par

Attention, mangez tout de même votre fondue en petit comité. 

La pandémie de Covid-19 est repartie à la hausse avec l'arrivée de l'automne, engendrant quelques nouvelles restrictions. Alors que la saison des fondues et des raclettes approche, la Switzerland Cheese Marketing (SCM) a pris la parole concernant vos futures soirées fondues.

"Rien ne s’oppose, fondamentalement, au fait de déguster une fondue au fromage dans son environnement habituel. Qu’on soit assis à la même table avec sa famille ou ses amis pour manger un plat quelconque ou une fondue au fromage, le risque de contamination par le Covid-19 est tout aussi faible dans les deux cas.", précise t-elle ainsi. Ainsi, "le risque de contracter le Covid-19 en dégustant une fondue avec d’autres convives est négligeable". Notez que "jusqu’à présent, aucun élément n’indique que les aliments puissent être une source d’infection et aucune transmission du SARS-CoV-2 via des aliments n’a été attestée".

Pas de risque avec une fondue ! 
Pas de risque avec une fondue ! 

L'organisme assure donc qu' "il n’existe pas non plus de preuves concluantes de la transmission du virus par contact avec des objets contaminés, une fourchette à fondue, par exemple". Vous l'aurez compris, vous pourrez déguster une fondue dès cet automne (et puisque le fromage augmente l'espérance de vie, c'est tant mieux). Mais, veillez à ce que le nombre de vos convives soit conforme !

Crédit : Unsplash @curryandlove, Unsplash @apham