Virgin Tonic : Le ghosting, la rupture 2.0 qui fait mal 

Voilà le ghosting !
Ecrit par

Vous avez déjà entendu parlé du ghosting ? Si non, vous l'avez peut-être vécu. On vous explique.

Le ghosting, c'est quitter quelqu'un en ne lui donnant plus aucun signe de vie (voici d'ailleurs le jour où on risque le plus de se faire plaquer). Si la pratique ne date pas d'hier, elle semble gagner du terrain au fur et à mesure que les nouvelles technologies se développent. Et depuis que Charlize Theron a largué Sean Penn en ne répondant plus à ses textos, le terme de ghosting (fantôme en anglais) est rentré dans le vocabulaire commun. D'ailleurs, selon une étude récente du Huffington Post et de YouGov, 11% des personnes sondées affirment avoir déjà testé la technique tandis que 13% s'estiment victimes du procédé pas très sympa... Mais pourquoi ne plus prendre la peine de prévenir l'autre de notre décision de rupture ? Selon la psychologue Vanina de Touchet, "le ghosting est une manière de rompre rapidement et qui correspond aux modes de rencontre et d'être en relation actuelle". En clair, les sites de rencontres et autres applications du genre n'arrangent pas les choses ! A force d'avoir trop de possibilités autour de nous, on a du mal à se concentrer sur une seule personne. Et quand il est temps de faire le tri, le moyen le plus simple c'est de faire le mort...

Virgin Tonic : Le ghosting, la rupture 2.0 qui fait mal 

Si on peut estimer que c'est moralement acceptable de le faire après un seul rendez-vous ou un coup d'un soir, ça fait plus mal après une relation de plusieurs mois voire de plusieurs années. Et les victimes sont plus nombreuses qu'on le pense ! Les témoignages de ghosting se multiplient sur les médias. Par exemple, une femme raconte son histoire sur le New York Times : "Nous étions ensemble depuis 18 mois. Après des semaines de silence radio, je lui ai envoyé une lettre pour lui dire que j'étais blessée et confuse (...). Ça m'a fait du bien de mettre un vrai terme à cette relation même si sa manière d'agir était immature et grossière". Plus qu'à traquer son ex sur les réseaux sociaux.

Crédit : TVLand, dr