Virgin Tonic : L'équipe vous explique l'origine de l'expression couvre-feu !

Ecrit par

Et elle remonte au Moyen-Âge. 

Dans quelques jours, un couvre-feu sera mis en place dans les plus grandes villes de France de 21h à 6h. Une décision prise pour la sécurité du plus grand nombre face à l'avancement du coronavirus ces dernières semaines et dans le but de ralentir la propagation de ce dangereux virus. Toutefois, du côté de l'équipe du Virgin Tonic, nos animateurs se sont demandés quelle était l'origine de l'expression couvre-feu. Voici la réponse.

Dans le dictionnaire, on peut lire la définition suivante : "Coup de cloche qui marquait l’heure de se retirer chez soi et d’éteindre feu et lumière." Néanmoins, c'est au Moyen-Âge que nous devons l'origine de cette expression si particulière. En effet, comme le racontait ce matin notre équipe du Virgin Tonic, le terme couvre-feu vient d'un ustensile de cuivre, de terre cuite ou de fer dont on se servait pour couvrir le feu et idéalement le conserver durant la nuit. Est venue ensuite l'expression "sonner le couvre-feu" qui faisait allusion au moment de la journée où il fallait éteindre les cheminées afin d'éviter les incendies nocturnes.

De nos jours, le couvre-feu se rapporte à "l’interdiction de circuler, de sortir de chez soi, par mesure de police ou en vertu d’un ordre de l’autorité militaire". Utilisé ces derniers jours suite aux décisions du gouvernement face à la crise du coronavirus, cette expression peu utilisée depuis la seconde Guerre Mondiale refait donc surface dans le paysage actuel.

Crédit : unsplash