Virgin Tonic : Il se sert des bases de données de la police pour... matcher sur Tinder

Ecrit par

Oui, vous avez bien lu : en Australie, un ex policier se servait des bases de données de la police pour... matcher sur Tinder. 

Si vous avez déjà fait un tour sur les applications de dating, alors vous savez à quel point c'est un calvaire de trouver quelqu'un qui soit relativement stable. Et justement, en Australie, un policier (enfin, un ancien policier) se servait des infrmations enegistrées dans les bases de données de la police pour mieux matcher sur Tinder.  Adrian Trevor Moore (policier pendant près de 28 ans) ne fait pas confiance facilement (encore moins lorsqu'il s'agt des femmes rencontées sur Tinder). Résultat, pour s'assurer qu'elles étaient irréprochables, il consultait les bases de données. 

Virgin Tonic : Il se sert des bases de données de la police pour... matcher sur Tinder

Vous imaginez bien que cette pratique est clairement interdite. Ainsi, celui qui a été décoré de la médaille d'Officier de l'Année en 2011 a écopé de six ans de prison : "La sentence doit montrer ce qui arrive quand les gardiens de nos données dans ce monde numérique accèdent à ces informations dans leur propre intérêt", a expliqué le juge. Notez qu'il devra payer un amende de 1700 euros ! Ca donne envie de se remettre sur Tinder, hein ? 

Source : 7 sur 7