Virgin Tonic : Ce policier a été à l'origine d'un référendum à San Francisco pour avoir le droit de...

Ecrit par

Bob Geary a suscité énormément d'intérêt il y a quelques années en se battant pour conserver un droit pour le moins original. 

L'histoire se passe en 1993. À l'époque, Bob Geary, un policier, a été au centre d'un référendum comme jamais il n'y a eu à San Francisco. En effet, la question qui était posée aux habitants de la célèbre cité américaine était si l'homme pouvait continuer de travailler en utilisant son don de ventriloque aux côtés de la peluche pendue à son bras. Car deux ans auparavant, en 1991, Geary a été affecté à un poste de police à North Beach. Seulement voilà, le programme encourageait les agents à être "très visibles" et à utiliser des "méthodes créatives et ingénieuses" pour gagner la confiance des locaux. Geary a décidé de commander une peluche en bois  dans un catalogue de ventriloques. Il a acheté un programme de bande audio pour apprendre à utiliser le mannequin et s'est exercé devant le miroir de sa salle de bain.

Quelques années plus tard à se balader avec sa peluche, Geary a été forcé par la hiérarchie de laisser son jouet au placard. Mais ce dernier ne l'entendait pas de cette oreille. Il a donc décidé de se battre pour conserver ce droit. Une histoire qui a fait énormément de bruit et qui s'est terminée par un référendum à San Francisco. Résultat : 86% des votants ont souhaité que Bob Geary conserve Brendan O'Smarty, sa peluche de ventriloque.