Virgin Radio vous emmène dans les coulisses du concert #Electroshock à Aix-en-Provence !

Ecrit par

Ce vendredi 14 juin, Aix-en-Provence accueille le concert #Electroshock. On vous fait partager les coulisses de l'événement. 

Voilà des mois que les équipes de Virgin Radio organisent ce qui s'annonce déjà comme l'événement électro de l'année ! Cette fois-ci, c'est à Aix-en-Provence, sur le fameux cours Mirabeau, que ça se passe. Et pour vous faire vivre un moment inoubliable aux spectateurs, tout le monde est sur le pont. Arrivés dès le milieu de l'après-midi sous la chaleur de Provence, les artistes se sont tous succédés un à un sur la scène pour leur balance (les répétitions dans le jargon musical). Et alors que quelques curieux pointaient déjà le bout de leur nez, d'autres, au contraire, n'ont pas hésité à faire le pied de grue devant les portes pour s'assurer une place de choix...

Côté coulisses, là-aussi l'ambiance bat son plein. Au buffet, c'est le défilé des artistes ! Sous la tente, Petit Biscuit se prête aux jeux des interviews. Et lorsque notre community manager (en charge des réseaux sociaux) lui demande si il peut lui faire une vidéo pour ses fans, le jeune homme de 19 ans n'hésite pas une seconde (voir ci-dessous). A quelques mètres, LAUV se repose. Bien entouré, l'américain au look décalé préfère rentrer à son hôtel. Il répondra aux questions des journalistes plus tard. Quant à Chuck Wonderland et le trio Bon Entendeur, très disciplinés, les artistes restent concentrés sur leur concert qui arrive dans quelques heures... 

"On va ouvrir les portes..." la voix des organisateurs résonne dans les radios des techniciens. Déchaînés, les fans d'électro ne répondent qu'à une loi : les premiers arrivés seront les premiers servis. Quelques minutes après l'ouverture, le cours es quasiment plein. Plus que quelques minutes et c'est toute la cité d'Aix-en-Provence qui va résonner au son des artistes présents... Mais en attendant, place à Gaëtan Laurent, le petit DJ protégé de Virgin Radio qui aura 30 minutes pour chauffer la foule. Eh oui, chez Virgin, quand on aime on ne compte pas !