Vingt opérations de chirurgie pour avoir le "corps parfait"

Ecrit par

Aleira Avendano a un grand projet dans la vie : avoir un corps parfait. On peut dire qu'elle se donne les moyens d'y arriver. Pour un résultat ... désarçonnant !

Chacun son truc dans la vie. Pour le top modèle vénézuélien Aleira Avendano, c'est d'avoir un corps parfait. Visiblement, elle est prête à tout pour l'obtenir. La jeune femme de 26 ans a déjà subi 20 opérations chirurgicales pour être la plus belle et proclame y être presque arrivée. Au total, quatre opérations de la poitrine et trois pour galber ses fesses avec des implants ! Elle a aussi porté un corset pendant sept ans, vingt-trois heures par jour, pour obtenir une silhouette carrément inhumaine. On vous laisse juger ci-dessous. Rien à voir avec le corps de l'homme le plus sexy du monde de 2015.

Vingt opérations de chirurgie pour avoir le "corps parfait" - photo
Vingt opérations de chirurgie pour avoir le "corps parfait" - photo
Vingt opérations de chirurgie pour avoir le "corps parfait" - photo
Vingt opérations de chirurgie pour avoir le "corps parfait" - photo
Vingt opérations de chirurgie pour avoir le "corps parfait" - photo

"Tout ça au nom de la beauté" explique-t-elle au Daily Mail. "Je veux être la femme la plus sexy de la planète". En tout cas, elle y met du coeur à l'ouvrage (et aussi beaucoup d'argent). A l'âge de 19 ans, elle a subi sa première opération chirurgicale. Depuis, elle enchaîne : pose d'anneau gastrique, élongation du cou, liposuccion ou encore remplacement de ses dents par des prothèses. Mais elle a décidé de ne pas s'arrêter avant d'obtenir le corps parfait, qui ressemblerait en fait plutôt à ça. La mannequin a aussi déclaré que "toutes les femmes devraient faire de la chirurgie esthétique si elles veulent être véritablement belles". Si c'est elle qui le dit. Blague à part, au Vénézuela, pays qui se targue d'avoir le plus de "Miss Monde" au compteur, la chirurgie est plus que fréquente. Il n'est pas rare d'obtenir une opération mammaire pour ses 15 ans et deux tiers des 18-35 ans auraient déjà franchi le pas. Une pratique qui va décidément trop loin...

Crédit : Lord Spoda