Vieilles Charrues 2021 : The Avener clôture 10 jours de festival de folie ! (REPORT)

Ecrit par

De la house et de la dance pour le set du DJ niçois à Carhaix. 

En 2015, son titre Fade out Lines se classait numéro 1 dans plus d'une vingtaine de pays ! Un succès inattendu qui a permis au DJ et producteur niçois de parcourir le monde entier et d'enchaîner les titres à succès. Cinq ans plus tard, au début de l'année 2020, The Avener dévoilait Heaven, son second album. Un projet pop et grand public, comme ce qui a fait son succès avec l'opus The wanderings of the Avener. Seule différence ? Alors que le premier se basait majoritairement sur des remixes, le second regorge de chansons originales. Un projet qui aura malheureusement été bridé par la crise sanitaire mais que l'artiste se dit "très heureux" de pouvoir enfin présenter au public en live. Après quelques dates ces dernières semaines, c'est en Bretagne que The Avener est venu clôturer le festival des Vieilles Charrues. Un événement.

Aux alentours de 19 heures, Tristan, de son vrai nom, débarque à Carhaix entouré de son équipe. Comme en atteste son compte Instagram, le DJ était en performance au Stereoparc, à Rochefort, la veille au soir. Un emploi du temps qui recommence peu à peu à se charger même si on est loin des étés précédents la crise sanitaire où il passait d'un pays à l'autre presque quotidiennement. Pour l'heure, The Avener se dit honorer d'être invité aux Vieilles Charrues et a décidé d'offrir un set un peu spécial au public venu l'applaudir. "J'ai ajouté pas mal de repères House ainsi que de la dance pour faire bouger les gens. Ca change de ce que je peux faire habituellement" nous confiait-il lors d'une interview quelques heures avant son show.

22 heures 45. The Avener débarque sur la scène de Carhaix devant une foule pressée d'en débattre avec son DJ set. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce dernier a su séduire les plus jeunes comme les plus âgés grâce à des titres diversifiés et efficaces. Une véritable force de la part de l'artiste niçois qui parvient ainsi à fédérer. On y retrouve certains titres issus de ces deux derniers albums, mais aussi des gros mastodontes de la musique, tels que les Daft Punk. Un rendez-vous que nous n'aurions manqué pour rien au monde et qui clôture cette édition exceptionnelle des Vieilles Charrues de la meilleure façon qui soit. A l'année prochaine.

Crédit : Olivier Roué