Vieilles Charrues 2016 : Jake Bugg, la pause folk ensoleillée du dernier jour (live report)

Ecrit par

Le Britannique Jake Bugg était à l’affiche des Vieilles Charrues 2016 pour le jour 4 et a réservé la meilleure des pauses folk aux festivaliers. Découvrez notre live report !

Les 25 ans des Vieilles Charrues se sont achevés si vite… Pour cette édition anniversaire, les organisateurs nous l’avaient promis et l’ont fait, ils ont réuni une affiche des plus alléchantes, peut-être la meilleure programmation des festivals de cet été. Parmi elle on retrouvait le jeune Jake Bugg qui du haut de ses 22 ans est l'un des musiciens et songwritters les plus doués de sa génération. Le temps d’une pause folk ensoleillée, il a montré à Carhaix toute l’étendue de son talent et de sa maitrise sur scène. Découvrez notre live report de Jake Bugg aux Vieilles Charrues 2016 le dimanche 17 juillet !

Jake Bugg est peu expressif sur scène. Il ne se contente que de quelques remerciements entre les titres et n’est pas du genre à lancer de grands sourires à l’assemblée. Si d’habitude on a un peu de mal avec les artistes pas assez généreux avec leur public, lui ne nous pose pas de problème. On réalise très vite que l’artiste britannique est en réalité tellement concentré sur sa prestation qu’il n'a pas le temps (et besoin) de faire le show. Sa maitrise du début à la fin est impressionnante, d'une technique parfaite, sans une seule fausse note.

La ballade Love, Hope And Misery, extrait de son nouvel album On My One fait l’unanimité auprès des festivaliers, tout comme l’efficace Give the Love porté par la voix grave du chanteur et son sens du rythme indéniable. S’il est là pour nous présenter son dernier opus en live, il n’en oublie pas ses anciens morceaux, qui nous ont fait découvrir et aimer l’artiste. On se laisse emporter avec plaisir dans son univers folk aux quelques accents de country lors des prestations de Lightning Bolt, Taste It ou encore Trouble !