The Walking Dead : Scott Gimple révèle l'épisode le plus traumatisant à écrire

Ecrit par

Et pourtant, Dieu sait à quel point certains épisodes nous ont empêché de dormir. 

Depuis près de 10 ans, The Walking Dead joue avec nos nerfs. Si la série s'est un peu essouflée, elle su pourtant remonter dans les audiences. Mais, souvenez-vous de l'époque où nous retenions tous notre souffle, tremblant à l'idée de découvrir qui allait périr... justement, lors d'un entretien accordé à Looper, Scott Gimple s'est confié : quel fut l'épisode le plus difficile à écrire ? Le plus traumatisant ? On vous le donne dans le mille, il s'agit du Season Premiere de la septième saison, The Day Will Come When You Won't Be.

The Walking Dead : Scott Gimple révèle l'épisode le plus traumatisant à écrire

"Cet épisode a été vraiment pénible à écrire, et je pense que je l'ai vécu du point de vue de Rick, Maggie, Sasha et Rosita, en ressentant leur douleur. Avec un scénario comme celui-là, on est concentré et on travaille uniquement sur ça, on a plus que ça dans sa vie. C'était, du point de vue de l'écriture, très difficile à réaliser. De vivre uniquement dans l'imaginaire de cet épisode, puis de le tourner et de le vivre. D'autant plus que j'étais proche de Steven Yeun et Michael Cudlitz. Pour écrire cet épisode correctement, je pense qu'il fallait le ressentir, et c'était assez traumatisant. Car même si toutes les morts ont été très dures, pour celle-là, j'ai dû en quelque sorte réellement le vivre pour l'écrire", avoue t-il.

Il faut dire que le massacre provoqué par Negan fut d'une violence inouïe pour les télespectateurs. Les morts de Glenn et d'Abraham ont laissé les aficionados sous le choc - tout comme l'équipe. Qualifée de "sadique et graphiquement violente", cette scène reste et restera la plus violente de l'histoire de The Walking Dead.

Source : Looper - Crédit : amc