The Walking Dead saison 6 : Pourquoi le show est bien plus qu'une série de zombies 

Ecrit par

The Walking Dead est une série d'horreur mettant en scène des zombies, oui. Mais vous allez voir que The Walking Dead, c'est bien plus que ça.

Que feriez vous si du jour au lendemain, votre électricité, vos smartphones, vos télés, vous étaient enlevés ? Que toutes vos habitudes quotidiennes ne puissent plus être réalisées et qu’aller faire des courses devenait dangereux ? Que votre maison soit attaquée par une horde infinie de morts-vivants et que vous n’ayez que le choix déchirant de déserter votre propre logement ? Qu’une fois décédés, tous vos proches essayaient de vous dévorer ? Que la fin de vos vies se résumait à muter en monstre assoiffé de sang ? Comment réagiriez-vous s’il fallait tuer quelqu’un d’autre pour rester en vie ? Dès les premières minutes du tout premier épisode de la série The Walking Dead, qui a d'ailleurs failli être annulée après la première saison, Rick, un shérif de Géorgie se réveille de son coma dans un hôpital désert. Là, il réalise qu’il est en train de vivre une épidémie post-apocalyptique qui a transformé la quasi-totalité de la population en zombies assoiffés de sang, qu’on connaîtra sous le nom de "rôdeurs".

via GIPHY

Rappelez vous. Au fil des épisodes, Rick Grimes va aider hommes, femmes et enfants, à s’en sortir face à cette menace totalement inconnue et incomprise, en créant un groupe de survie. Dès le début, père, mari et agent de police, Rick représente la force d’esprit, l’autorité et la protection. Au cours de l'introduction des différents personnages, nous rencontrons plusieurs traits de caractère, plusieurs mentalités, plusieurs types de personnes partageant plus ou moins les mêmes valeurs. Tous partagent le même objectif : celui de rester en vie. Mais on réalise qu'au fil du temps, les trahisons vont s'enchaîner (Shane, Lori et Rick), des idylles vont se former (Glenn et Maggie <3), des amitiés fortes vont se créer, les plus faibles se montreront lâches et/ou égoïstes, et les premiers meurtres entre humains vont voir le jour...

via GIPHY

via GIPHY

Dans The Walking Dead, comme dans la vie, tout est une question de choix. Et selon les choix que vous prenez, cela vous change et change votre vie à jamais. C’est pour cette raison qu’il faut réfléchir à deux fois, et écouter votre instinct. Si Carol avait choisi de continuer à se faire maltraiter, et aurait trouvé la mort sous les coups de son mari, elle ne serait jamais devenue la femme forte qu’elle est désormais. Bien-sûr, cela à un prix : le prix de ne plus être innocente. Il n’est pas uniquement question de zombies dans The Walking Dead, malgré la participation d'un nombre record de walkers pour le mid-season premiere de la saison 6. La série repose sur des sujets bien plus réalistes et complexes qu’une attaque de morts-vivants : l’amour, la jalousie, la loyauté, le pouvoir, la perte, l’espoir, en sont les thèmes récurrents. Cela traite de la survie, de la confiance, du travail d’équipe, et des relations humaines, conflictuelles ou/et essentielles à la survie. Cette série est le portrait brillant de la condition humaine lorsqu'elle n'est plus encadrée. Et on en oublie même parfois le sang et le côté gore de la série. C’est l’allégorie même de la fin de l’humanité non pas causées par les zombies, mais par l’homme qui, sans « encadrement » pour le contrôler, fait ressortir le pire en lui. Dans la série, nous sommes témoins, impuissants, d'un individualisme fort, où le proverbe "chacun pour soi et Dieu pour tous" prend tout son sens. Mais les seuls à rester le plus longtemps en vie dans ce monde post-apocalyptique, sont ceux qui se serrent les coudes et se soutiennent, quelqu'en soit le prix. Et l'équipe menée par Rick l'a bien compris.

via GIPHY

via GIPHY

AMC et les producteurs de la série nous font beaucoup réfléchir. Dans The Walking Dead, il s’agit de se battre, dans la quête d’un monde meilleur. Pour espérer recréer cet endroit plus ou moins paisible qu'était la terre avant l'épidémie, qu’il s’agisse de la bande de Rick ou d’autres humains, il faut continuer à se battre, continuer d’abattre ces zombies qui ont envahi la terre. Tous les protagonistes ont le choix de laisser tomber, de se laisser faire mordre, d’abandonner, ou de continuer à y croire et à lutter contre les idées noires et les complications extérieures. Remplacez ce lieu paisible, cette quête ultime, par vos rêves, où les zombies représentent les obstacles qui vous empêchent d’atteindre vos objectifs. Se dire que c’est impossible ne vous amènera à rien, car abandonner, c'est perdre forcément. Et pour Rick, Michonne, Carl, Carol, Glenn, Maggie, Daryl, abandonner n’est pas une option. Il faut toujours avoir espoir, et croire qu’un bon dénouement est possible. Mieux, que vos rêves sont tout simplement réalisables.