The Libertines parle du nouvel album

Ecrit par

Les britanniques sont actuellement en Thaïlande pour enregistre le troisième album du groupe. Pete Doherty et Carl Barat semblent réconciliés pour de bon, et la rédaction de VirginRadio.fr a hâte de découvrir le travail du groupe.

Alors que nous n’avons aucune nouvelle de l’avancée du nouvel album solo de Pete Doherty, les londoniens ont bien avancé dans l’enregistrement de leur troisième album, onze ans après l’excellent The Libertines. Les anciens enfants terribles du rock anglais, autrefois minés par des problèmes de drogue et des conflits incessants entre Barat et Doherty, sont bel et bien de retour. L’excitation a toutefois laissé place à l’appréhension chez les fans. La raison ? Les Libertines ont décidé de s’attacher les services de Jake Gosling, le producteur de One Direction et d’Ed Sheeran. Des artistes à des années lumières des sonorités de la musique des Libertines. Carl Barat et le batteur Gary Powell sont récemment montés au créneau pour défendre leur choix, s’exprimant dans les colonnes du magazine anglais NME. Le chanteur reconnaît que le groupe aussi a ressenti une certaine appréhension avant cette collaboration « Nous étions un peu nerveux, comme nous n’avions jamais travaillé avec Jake, qu’il débarque et nous dise de penser à faire des tubes qui marcheront en radio ».

The Libertines parle du nouvel album

Il continue « On était conscient que les gens allaient dire ‘Regardez ! Il a onedirectionné les Libertines !’, c’est pourquoi on lui a dit ‘On va enregistrer un p* de rock crade !’, il nous a répondu ‘Ok, génial !’. Ca ne l’a absolument pas bloqué. Ca a été notre façon de poser les bases de la collaboration. Au final des moments de l’album sont très rock crades, mais ce n’est pas l’intégralité du disque. Si c’était uniquement ça, l’album irait dans une seule direction ». Gary Powell prend ensuite le relais, en parlant de ce que le groupe a apporté à la musique britannique des années 2000 « On avait besoin de quelqu’un avec un regard frais sur la production pour réussir à s’adapter à notre époque. Il y a un peu d’égoïsme aussi : Pourquoi devrait-on travailler avec un mec comme le producteur des Arctic Monkeys (James Ford), quand tu sais que sans les Libertines il n’y aurait pas d’Arctic Monkeys ? On va pas imiter ces gars ». Le nouvel album des Libertines est prévu pour 2015, une bonne nouvelle de plus pour le rock anglais, après les propos de Jonny Greenwood sur le nouvel album de Radiohead. Attendez-vous cet album ?

Source : NME