The Chainsmokers : Louane parle de sa collaboration sur "It Won't Kill Ya"

Louane Emera se confie sur sa collaboration avec The Chainsmokers.
Ecrit par

Entre Louane et The Chainsmokers, c’est le gros coup de cœur artistique. Interviewée par un célèbre magazine américain, la chanteuse s'est confiée au sujet de sa collaboration sur "It Won't Kill Ya" !

Elle en a fait du chemin, notre Louane nationale. Et on doit dire qu'on n’était pas peu fiers en découvrant sa collaboration avec l’un des duos de DJs américains les plus en vue du moment ! La jeune chanteuse pose en effet sa voix sur le titre « It Won’t Kill Ya », extrait du premier album Memories… Do Not Open de The Chainsmokers. Depuis, il semble que les Etats-Unis soient eux aussi tombés sous le charme de la demoiselle puisque Louane a récemment été interviewée par – excusez du peu – le prestigieux magazine américain Billboard. Un entretien au cours duquel elle est revenue sur cette expérience aussi incroyable qu’inattendue. « C’était leur idée, a-t-elle expliqué à propos de la collaboration. J’ai pris le train en marche. Au début, je ne savais pas que c’était pour leur album, mais j’étais vraiment heureuse de travailler avec eux ».

A l'automne 2016, Louane a donc rejoint The Chainsmokers en studio à Los Angeles pour enregistrer le titre. « On devait trouver quelque chose qui soit à la fois dance et électro comme eux, mais qui me corresponde aussi, étant donné que je suis une chanteuse pop, raconte t-elle à Billboard. On devait trouver quelque chose qui soit cool pour eux, mais qui ait aussi une touche française. » Pari réussi puisque la chanson a été particulièrement bien accueillie par le public. « Mes amis sont vraiment fiers de voir une artiste française sur l’album. Et je le suis aussi. Je suis très heureuse d’être la chanteuse française de l’album ! » Forte de cette expérience, Louane Emera travaille actuellement sur le successeur de Chambre 12 et profite de ce petit coup de projecteur dont elle bénéficie outre Atlantique. Elle ne cache d'ailleurs pas son envie de faire un jour carrière aux Etats-Unis... Et c’est tout le mal qu’on lui souhaite !

Source : Billboard - Crédit : Bakounine, Abaca