The Avener s'offre son premier Olympia et donne un show majestueux (report)

Ecrit par

Le 24 septembre dernier, The Avener est monté sur la scène mythique de l’Olympia pour donner le show qui achève sa tournée. Comme l’on s’y attendait, il n’a pas déçu.

Après des mois passés à tourner aux quatre coins de la France et du monde, le DJ originaire de Nice a posé ses platines à Paris afin d’y donner un concert exceptionnel. Pour l’occasion, il s’est offert la scène de l’Olympia -scène mythique, en passant- et c’est devant un public survolté qu’il est monté s'installer. Après deux premières parties prometteuses (Nicolas Monier et Haute), The Avener arrive sous les acclamations d’une foule qui n’en peut déjà plus d’être sur son siège. Pour cet Olympia, Il avait promis des surprises, des variantes et quelques lives - l’occasion pour nous qui l’avons vu sur scène plus que nous ne pourrions le dire de redécouvrir un set que nous pensions connaître par coeur. Et visiblement, nous avions tort.

Côté titres, les plus succès de The Wanderings of The Avener défilent. Castle in the Snow, It Serves You Right To Suffer, We Go Home ou encore Lonely Boy, quiconque aura écouté l’album en boucle depuis sa sortie aura reconnu ces morceaux presque cultes. Pourtant, la foule ne se laisse aller que lorsque Fade Out Lines débute. Là, c’est un peu l’explosion que l’on attendait côté balcon. Pou accompagner le tout, le DJ n’a pas lésiné sur les moyens puisque les effets visuels et lumineux apportent quelque chose en plus. C’est coloré, vivant, visuel ; si bien que l’on ne sait plus où donner de la tête. On en prend plein les yeux et c'est tant mieux.

C'est le feu ici pour @theavenermusic à l'@olympiahoficial ! #VirginRadio

Une vidéo publiée par Virgin Radio Officiel (@virginradioofficiel) le

Parce qu’il l’avait promis des lives, quelques artistes sont venus le rejoindre sur scène, donnant une toute nouvelle dimension à ces titres que l'on croyait connaître sur le bout des doigts. Manu Lanvin à la guitare ou encore Amina pour Castle in The Snow, chacun est venu avec son univers pour mieux le confronter à celui de The Avener - une réussite. Les fans d’électro n’auront pas pu passer à côté de la reprise d’Around The World de Daft Punk tandis que ceux qui sont plus pop/folk auront été ravis de reconnaitre Big Jet Plane d’Angus & Julia Stone. En ce qui nous concerne, le meilleur remix restera celui de Everybody's got to learn sometime (chanté à la base par The Korgis). Avec un jeté de confettis superbe, c’est To Let Myself Go qui vient clore ce concert. Notons que la foule sera même jusqu’à chanter « Joyeux Anniversaire » à la maman du Dj, présente pour son premier Olympia.

Le temps passe #FadeOutLines reste ! #Virginradio #Olympia cc @theavenermusic

Une vidéo publiée par Virgin Radio Officiel (@virginradioofficiel) le

De cette soirée, on retiendra deux choses. La première, c’est qu’il a promis de revenir avec de nouvelles musique en 2017 (« De la bonne musique », pour reprendre ses termes) et la seconde, c’est que comme lui, il ne faut jamais rien lâcher.