Taylor Swift montre sa facette la plus sombre dans Reputation (critique)

Ecrit par

Après des semaines de teasing, Reputation est enfin disponible. Et quatre ans après 1989, c'est une Taylor Swift encore plus affirmée qui nous revient.

En août dernier, Taylor Swift faisait son grand retour avec Look What You Made Me Do - un nouveau single surprenant qui se détache complètement de ce que la chanteuse nous a offert jusqu'à présent. Le message est clair : mieux vaut oublier la gentille Taylor qui demandait à être sauvée dans Love Story pour mieux faire de la place à la nouvelle Taylor, bien plus badass et affirmée. Après ça, Ready For It a enfoncé le clou : musicalement, elle propose quelque chose de différent parce que... Taylor Swift elle-même est différente. Et d'ailleurs, c'est justement ...Ready For It? qui ouvre l'album. Et on préfère vous prévenir, vous n'êtes pas prêts pour la suite.

L'opus se poursuit avec End Game, un morceau sur lequel elle s'offre Future et Ed Sheeran - rien que ça. Après le remix de Bad Blood, on savait que rap et Taylor Swift feraient bon ménage et End Game ne déçoit pas. Le mot "reputation" doit-être martelé une bonne dizaine de fois mais au moins, on est sûr de ne pas oublier le thème de l'opus (sait-on jamais). Mention spéciale pour "le A-Team" glissé dans le texte par Taylor Swift. "A-Team', dans une chanson avec Ed Sheeran. Bien vu, Taylor. S'enchaînent I Did Something Bad et Don't Blame Me - deux des meilleurs morceaux. I Did Something Bad pourrait d'ailleurs bien faire office de single. Du côté des fans, on pense que Don't Blame Me serait une réponse à Blame, par Calvin Harris. Mais ce qu'il a y a de bien avec Taylor Swift, c'est qu'on peut se poser 15.000 questions et analyser ses paroles sans jamais vraiment savoir. Mais quand elle mentionne qu"il peut lui donner le nom qu'il veut", on ne peut pas s'empêcher de penser à This Is What You Came For. Mais who cares ? Le titre est bon. Très bon, même. 

3 days until #reputation

Une publication partagée par Taylor Swift (@taylorswift) le

Pour une fois, elle fait taire tous ceux qui se plaignent d'entendre parler de ses ex. Parce que Call It What You Want et New Year's Day seraient presque des hymnes à Joe Alwyn, difficile de l'attaquer sur ce terrain. En attendant, Taylor Swift a l'air heureuse et elle démonte point par point le cliché de l'artiste torturé qui aurait besoin d'être au fond du gouffre pour écrire. 

Mais dans Reputation, il n'y a pas que des titres incisifs. En fait, des morceaux comme Getaway Car ou Dancing With Our Hands Tied auraient eu leur place sur 1989. Pourquoi ? Parce que pendant que l'un nous plongerait presque dans un film à la Bonnie and Clyde, l'autre semble tout droit sorti d'un film des années 80. Seems like the old Taylor is not that dead, after all. 

Avec cet album, Taylor Swift brûlerait presque les longues robes pailletées qui ont accompagné le succès de ses premiers albums. Reputation est plus mature (écoutez attentivement les paroles, vous comprendrez) et surtout, il est plus sombre et plus complexe. Seule ombre au tableau, l'album ne sera pas disponible en streaming la première semaine de sa sortie. Mais, une semaine, ce n'est pas grand chose. Taylor Swift n'a pas toujours fait l'unanimité (et elle le dit elle-même en mentionnant ses nombreux "ennemies") mais il faut au moins lui reconnaître une chose : elle est capable de prendre tous les missiles qu'elle ait jamais reçu, d'en ramasser les débris et de les transformer en armes de destruction massives. 

A RETENIR 
  • Ready for it ?
  • Don't Blame Me
  • End Game
  • New Year's Day
  • I Did Something Bad

Maintenant, il ne nous reste plus qu'à attendre les différentes théories qui fuseront sur chaque morceau. Et ça promet. 

Source : Big Machine Records, Taylor Swift/ Instagram