Sziget Festival 2016 : John Newman livre un show endiablé à Budapest (report) 

Ecrit par

A l’affiche du festival Sziget, le crooner anglais John Newman a fait souffler un vent de pop soul classieuse sur la Main Stage. Monté sur ressorts, le chanteur à la mèche décolorée, nous a offert un live survitaminé que l’on n’est pas prêt d’oublier. Découvrez notre live report !

Vendredi après-midi, le Sziget a ouvert très grande sa scène pour laisser place à l’Anglais John Newman. Celui dont on connaît les titres « Love Me Again » , « Come And Get It » et plus récemment « Olé » sur le bout des doigts, avait pour mission de lancer les festivités de la Grande Scène avant les passages de Bastille et Manu Chao.

What an amazing festival @szigetofficial - a dream come true for a special man. In loving memory of Dan Panaitescu x

Une photo publiée par John Newman (@johnnewmanmusic) le

Attendu par une horde de jeunes femmes, c’est un John Newman détendu et prêt à faire le show qui s’est avancé sur scène devant pas moins de 45 000 personnes, épaulé par 3 choristes à la voix d’or et tout son band.

Alors que l’on avait croisé le chanteur quelques minutes avant son show, calme et un brin réservé, c’est un John Newman transfiguré qui a fait son apparition sur scène. Tout de suite dans le bain et comme monté sur ressorts, John Newman a donné le ton dès les premières notes : ce sera un show de pop soul bondissante ou ce ne sera pas.

Sziget Festival 2016 : John Newman livre un show endiablé à Budapest (report)  - photo
Sziget Festival 2016 : John Newman livre un show endiablé à Budapest (report)  - photo
Sziget Festival 2016 : John Newman livre un show endiablé à Budapest (report)  - photo
Sziget Festival 2016 : John Newman livre un show endiablé à Budapest (report)  - photo
Sziget Festival 2016 : John Newman livre un show endiablé à Budapest (report)  - photo

Déhanchés à faire pâlir Rihanna, John Newman a montré s’il était besoin qu’en plus de performances vocales exceptionnelles, il était aussi un showman hors pair. A l’aise sur scène, occupant l’espace d’un bout à l’autre, on peine à reconnaitre le jeune homme croisé avant le show. Communion sur le titre I’M Not Your Man, Karaoké sur Love Me Again et Olé, John Newman nous avait confié en interview que la musique n’était pas son job mais sa passion. Il en a fait la démonstration.

Source : Instagram/John Newman