Studio 2054 : Dua Lipa livre un show virtuel d'Anthologie (REVIEW)

Ecrit par

Elle est l'artiste les plus prisée de cette fin d'année : Dua Lipa a livré le 27 novembre dernier un live virtuel parfaitement calibré. 

Privée de scène en raison de la pandémie du Coronavirus, Dua Lipa ne s'est pas avouée vaincue pour autant. Vous le savez, l'artiste britannique aurait dû défendre son opus (publié en avril dernier) aux quatre coins du monde. Petit bémol, la pandémie en aura décidé autrement. Allait-elle laisser ses fans sans rien ? Sans concert ? Evidemment que non. Si elle ne peut pas parcourir le monde, elle livrera une performance accessible à la planète entière - aussi simple que ça. Avec Studio 2054, Dua Lipa a ainsi offert à ses fans éparpillés aux quatre coins du globe un concert calibré et parfaitement maîtrisé.

Après un compte à rebours qui n'a fait qu'intensifier l'excitation, Dua Lipa entre en scène sur Future Nostalgia - morceau chargé de défendre l'album éponyme. Entourée de ses danseurs, la jeune artiste nous plonge directement dans l'ambiance virevoltée des clubs londonniens - néons colorés, ambiance tamisée... on s'y croirait presque. S'enchaînent ainsi Levitating, Pretty Please ou encore Break My Heart qui, tous, ont contribué au succès de Future Nostalgia. Déterminée à offrir un spectacle sans pareil, l'artiste n'hésite pas à sortir des sentiers battus : elle ne se contente pas de chanter et de danser, Dua Lipa s'essaie même à la Pole Dance- avec succès.

Elle nous avait promis des invités de marque et, évidemment, ils ont répondu présent : The Blessed Madonna (DJ renommée) fait son entrée sur Physical et nous offre même un petit remix de Hollaback Girl (Gwen Stefani). New Rules entraîne ensuite un changement de décor : Dua Lipa déserte la piste de danse (qui a des allures de roller disco) et s'installe dans un salon. A la télé, le clip de Prisoner - une jolie façon d'intégrer le featuring avec Miley Cyrus à sa setlist. Angèle la rejoint pour mieux interpréter Fever - dont la version live est à tomber.

Kylie Minogue, Elton John... les plus grands noms de la musique ont répondu à l'invitation. Dua Lipa a réussi le pari de nous faire oublier - le temps d'une heure- que les concerts ne faisaient plus partie de nos vies depuis presque un an. Elle termine ce show virtuel, certes, mais efficace avec Don't Start Now - qui, on le rappelle, fut le premier single de Future Nostalgia. Dua Lipa a livré un show mobile, à la scénographie travaillée. L'artiste s'est appropriée l'espace, nous offrant un concert virtuel aussi stimulant qu'il l'aurait été sur scène.

"Merci à tous ceux qui ont regardé LE PREMIER STREAM !!!", postera t-elle le lendemain sur Instagram. Peut-on imaginer que Studio 2054 n'était que le premier d'une (longue ?) liste de shows virtuels ? En attendant de la voir sur scène, on l'espère.

Source : LiveNow, Dua Lipa Instagram - Crédit : Facebook