Stromae : Carmen, il évoque la création du clip

Le clip de Carmen est un bijou visuel
Ecrit par

Nous avons tous adoré le nouveau clip de Stromae pour sa chanson "Carmen". Aujourd'hui, il revient pour nous sur la création de cette vidéo en collaboration avec Sylvain Chomet et Orelsan.

C'est le clip événement de la semaine dernière, Carmen de Stromae vient de s'offrir une vidéo officielle réalisée par le talentueux Sylvain Chomet, dont vous avez certainement déjà vu Les Triplettes de Belleville ou encore L'Illusionniste. On retrouve son style inimitable dans ce clip de "Carmen" co-écrit par Stromae et Orelsan. On retrouve ici le rejet des abus de Twitter qui fait de Carmen une chanson au message fort. Elle se retrouve sublimée par ce clip aux allures de véritable court-métrage d'animation. Cette semaine, Stromae a accordé une interview au magazine américain Anthem qui lui a posé des questions sur la genèse de ce projet visuellement impressionnant. L'idée derrière le clip de "Carmen" revient à Orelsan, nous dit Stromae "[Il] m'a aidé à terminé les morceaux Ave Cesaria et Carmen et il avait une vision à l'époque : 'Je vois des gens et un énorme oiseau bleu qui courent.' C'était l'inspiration principale pour le clip et je l'ai gardé en tête."

Le choix de Sylvain Chomet s'est ensuite imposé "C'est marrant parce que Sylvain avait pensé à nous deux jours plus tôt. Nous nous sommes donc rencontrés et nous avons travaillé le scénario ensemble pendant trois jours." Le clip a ensuite été produit en quelques mois, la production allant toujours dans le bon sens. "Les premières animations ont été faites assez rapidement et je n'avais vraiment rien à ajouter. Je me suis dit que c'était parfait. Ils ont ensuite travaillé pendant deux ou trois mois chez Th1ng, un studio londonien. J'y suis allé plusieurs fois et je n'avais rien à dire tellement le travail était beau." On parle beaucoup de Stromae en ce moment, même avec une reprise de Tous Les Mêmes dans The Voice 4. Qu'avez-vous pensé du dernier clip de Stromae ?

Source : Anthem - Crédit : Mosaert