Simple Plan, Feder... on écoute quoi en janvier ?

Ecrit par

Parce que tous les mois, nous avons pris l'habitude de partager nos playlist, voici la première de l'année. Quel que ce soit vos goûts, vous vous y retrouverez, c'est promis.

L'année commence plutôt bien sur Virgin Radio puisque dèsle 13 janvier prochain, il vous serez possible d'aller applaudir Simple Plan qui présentera son nouvel album, prévu pour février. Deux jours plus tard, l'ambiance sera electro puisque Feder investira le VIP Room. Enfin, Camille Combal s'occupera d'aller réveiller Marseille le 29, l'occasion d'organiser une édition d'Electroshock avec le meilleur de la scène electro. Parallèlement, Coldplay nous a ravi avec son tout nouveau clip (un peu psychadélique) tandis que Fall Out Boy prépare activement la sortie d'Irrestistible avec Demi Lovato. Début de mois chargé, donc. Certains de ces artistes figurent d'ores et déjà sur notre playlist spéciale rentrée et pour aller jusqu'au bout du mois sans flancher, en voici une un peu plus étoffée.

Pour faire honneur à Coachella, nous avons glissé quelques artistes qui composent le line up de l'édition 2016 - Christine & The Queens, Calvin Harris, Ellie Goulding ou encore LCD Soundsystem, ils sont tous là. Côté concert, sachez que le 14 janvier, The Shoes se produira à l'Olympia.Le 20, le duo Elephant sera sur la scène du point éphémère et le 29, ce sera au tour de David Guetta de s'emparer de l'AccorHotels Arena (Bercy). Voilà pourquoi Hey Mama, L'amour La Haine et Give It Away ont atterri directement dans notre liste de morceaux indispensables pour janvier. A leurs cotés, il y a Birdy, les Beatles, Feder ou encore Julian Perretta.

Enfin, nous nous devions de glisser deux titres de Motörhead - Ace of Spades et Rock Out. Le premier est cultissime tandis que l'autre est là pour attester que le groupe n'est pas que celui d'un seul tube : Motörhead en avait dans les amplis. Aussi, vous retrouverez une version live de Quand J'étais Chanteur de Michel Delpech (une fois n'est pas coutume), enregistrée au Bataclan. Aujourd'hui, le morceau prend tout son sens et le lieu, lui, est symbolique.

Source : spotify