Red Hot Chili Peppers, Lana Del Rey et Liam Gallagher...une clôture réussie pour le Lollapalooza Paris ! 

Ecrit par

Dimanche 23 juillet c'était le deuxième et dernier jour du Lollapalooza Paris avec un trio de tête d'affiches qui a ravi les festivaliers : Les Red Hot Chili Peppers, Lana Del Rey et Liam Gallagher. 

Après une première journée du Lollapalooza Paris qui s'était conclu sur un feu d'artifice, littéral, lors du concert de The Weeknd, la deuxième journée était très attendue. Il fallait faire des choix ce dimanche 23 juillet alors que beaucoup de grands noms étaient programmés en simultané, de parts et d'autres du festivals. Les vétérans d'IAM ou le rock new wave d'Editors ? La deep house d'Alan Walker ou le rock désabusé de Liam Gallagher ? Le grain de folie de La Femme ou les légendaires Pixies ? L'indie anglaise de ALT J ou la dream pop de Lana Del Rey ? Cerise sur le gâteau les iconiques Red Hot Chili Peppers ou l'electro trap de DJ Snake ? Les festivaliers étaient plus déchirés que jamais, chez VirginRadio.fr on a aussi du faire des choix, bonne nouvelle on ne les a pas regrettés ! 

Liam Gallagher - Main Stage 2 #Lollaparis #LollapaloozaParis

Une publication partagée par Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) le

C'est sur la Main Stage n°2 qu'on est allé se positionner, curieux d'écouter Liam Gallagher en solo. Après 18 ans au sein d'Oasis et un peu plus de 5 ans avec Beady Eye, le plus virulent des chanteurs anglais se lance dans une carrière solo. Un premier single, Wall of Glass, a été dévoilé début juin avant la sortie de l'album, As You Were, prévue pour le 6 octobre. Sur scène, le frère de Noel déroule une partition alternant chansons d'Oasis et inédits extraits de As You Were. Le public est plus réceptif face aux classiques d'Oasis mais les nouvelles chansons de Liam Gallagher fonctionnent bien. Le chanteur semble être conscient du poids de son groupe d'origine car il ouvre et ferme son concert avec des titres de cette époque. Présent au concert One Love Manchester, l'anglais a dédié le titre Slide Away aux victimes du Bataclan. Le concert s'est refermé sur Wonderwall, un peu facile mais terriblement efficace, la chanson a été reprise en chœur par toute la foule. 

Les festivaliers qui ont réussi à s'extraire de la foule, de plus en plus compact devant le concert de Liam Gallagher alors les fans de Lana Del Rey étaient nombreux à vouloir être aux premières loges pour assister au retour de leur reine, ont pu assister au show des Pixies sur la scène principale. Le groupe de Black Francis a attiré du monde et les fans ne connaissaient pas que Where Is My Mind ? Car les Pixies se n'est pas seulement cette chanson rendue culte par le film Fight Club mais c'est aussi plein de tubes percutants comme Here Comes Your Man et Debaser. A 20h30, la foule retenait son souffle devant la Main Stage 2 alors que Lana Del Rey s'apprêtait à débarquer sur scène. La boudeuse la plus glamour des Etats-Unis avait attiré de nombreux festivaliers étrangers, on avait jamais autant entendu de gens parler en anglais/espagnol/allemand devant un concert du Lollapalooza Paris. 

Lana Del Rey - Main Stage 2 #LollapaloozaParis #Lollaparis

Une publication partagée par Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) le

Vêtue d'une petite d'été et perchée sur des espadrilles compensées, Lana Del Rey est apparue sous les hurlements d'un public, qui lui était tout acquis, au son de Cruel World. Très vite, les fans les plus aguerris remarquent que l'américaine a très peu changé la setlist qu'elle propose depuis déjà deux ans en festival. Dommage pour ceux qui auraient voulu entendre plus de chansons extraites de son nouvel album, l'excellent Lust for Life, sorti deux jours plus tôt. Seuls White Mustang, Cherry et une très jolie version acoustique de Love feront figure de nouveautés. Pour le reste, la princesse de la dream pop interprète ses tubes de Born To Die à Ride en passant par Video Games et Summertime Sadness. Adorable avec ses fans, Lana Del Rey signe des dédicaces, prend quelques selfies entre deux minauderies sur scène. Charmeuse, la chanteuse maîtrise plutôt bien sa voix, seule fausse note du concert : les deux danseuses/choristes qui l'accompagnent sur scène, en total décalage avec le style glamour de Lana ! 

Red Hot Chili Peppers - Main Stage 1 #Lollaparis #LollapaloozaParis

Une publication partagée par Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) le

Le final du Lollapalooza Paris était à la hauteur des attentes des festivaliers. En programmant les mythiques Red Hot Chili Peppers pour un concert d'1h45, les organisateurs offraient un beau cadeau aux spectateurs. Quand on a l'aura du groupe californien et des tubes à la pelle, rien de plus facile que de mettre le feu à un festival. Pour les fans qui avaient été à leurs concerts d'octobre à l'AccorHotels Arena la setlist du Lolla présentait pas mal de similarités mais difficile de bouder son plaisir face à l'énergie survoltée de la bande de Flea et Anthony. Les RHCP se sont fait plaisir avec des reprises des Stooges ( I Wanna Be Your Dog), Chris Isaak ( Wicked Games) et Stevie Wonder (Higher Ground). C'est sur l'incontournable Give It Away que s'est clôturé cette première édition du Lollapalooza Paris qui aura réuni 110 000 festivaliers pendant deux jours.