Rag N' Bone Man hypnotise les skieurs d'Avoriaz (live report)

Ecrit par

L’édition 2017 de Rock The Pistes a repris de plus belle ce jeudi 23 décembre avec le concert de Rag N’ Bone Man qui a hypnotisé Avoriaz. Découvrez notre report !

Quand on a appris que Rag N’ Bone Man allait être à l’affiche de Rock The Pistes 2017, on s’est dit qu’on ne louperai l’évènement sous aucun prétexte. L’artiste britannique tout juste récompensé le mois dernier du Brit Award de la révélation de l’année 2017 en impose en salle, on lui faisait donc entièrement confiance pour mettre le feu devant des festivaliers en chaussure de ski et un paysage de montagne sublime et insolite. Surtout que c’était aussi l’occasion de découvrir son premier album Human sorti il y a quelques semaines en live, pour la première date de sa tournée européenne. Les skieurs, snowboardeurs et autres curieux étaient au rendez-vous pour cette quatrième journée de festival, le colossale RNBM a-t-il était à la hauteur des (grandes) attentes du public international présent à Avoriaz ? VirginRadio.fr y était et vous livre des détails de son live hypnotisant !

Rag N’ Bone Man c’est le genre d’artiste qui fait taire tout une assemblée dès qu’il se met à chanter. Sa voix unique, tantôt grave tantôt tirant dans les aigus, nous enveloppe, caresse nos petites oreilles et on se retrouve à sourire bêtement, bercé par ses morceaux très éclectiques. Le chanteur alterne entre univers soul, hip hop, parfois funk, folk aussi et nous transporte dans un univers certes sombre et triste pour la plupart du temps, mais Rory nous rappellera sans cesse qu’il a aussi des chansons joyeuses sans son répertoire, « hein ». Il s’amusera d’ailleurs à nous partager tout au long quelques anecdotes au début de chaque titre, ne se contente pas de rester planter là comptant uniquement sur sa voix pour laisser le charme opérer. L’homme est à l’image de sa voix, réconfortant et plein d'empathie.

Son prochain single Skin dans un genre différent du premier tire sur la corde de l’émotion et nous émeut avec cette histoire d’un amour impossible, on sent le vécu quand Rag N’ Bone Man chante « it was almost love » et c’est bouleversant ! Lorsque Die Easy retentit et qu’il se retrouve seul sur scène en a capella, mille frissons nous parcourent le corps et Rory finit de nous hypnotiser pour de bon. Quant à Human, le titre n’avait plus rien à prouver aux festivaliers, et tous se laissent emporter par ce tube entêtant et puissant. Un set d’1h15 en tout, qui fera sûrement parler de lui pendant longtemps aux Portes du Soleil qui a vibré au son de l’étoile montante britannique… Rendez-vous demain à 13h30 pour le concert de Caravan Palace à Morzine !