Queen : Brian May se confie sur sa depression

Ecrit par

Sur les réseaux sociaux, le guitariste de Queen s'est confié. 

Depuis la sortie de Bohemian Rhapsody sur grand écran, la popularité de Queen n'a fait qu'exploser (encore plus). Après cinquante ans de carrière, le groupe mené dorénavant par Brian May continue d'attirer les fans du monde entier (et ce, malgré l'absence de Freddie Mercury). Notez d'ailleurs que Queen (et Adam Lambert) seront en concert exceptionnel à l'AccorHotels Arena en mai prochain pour le Rhapsody Tour. Mais, ce n'est pas ce qui retient notre attention cette semaine : sur Instagram, Brian May s'est confié sur la dépression qu'il traverse. 

Voir cette publication sur Instagram

Inspiration for the next 10 years ? Thanks to my dear friend Joe Elliott @defleppard I have this great image of my hero Jimi Hendrix on my wall to remind me to keep reaching for the stars. Ach ! A bit too glib for you ? Well, that’s my brave face. Most of this Christmas period I haven’t wanted to show my face because my face was grim. There’s something about this time of the year that paralyses me. Depression, hopelessness, fear ... I get engulfed. Is it logical ? No. Should I be grateful for my life and therefore NOT depressed ? Yes. But none of that makes any difference when you look up and the colours have gone out of the world. Tomorrow I am wrenching myself back into ‘normality’ - starting with some biking and stretching and hot and cold showering. Oh ! And the Veganuary quest ? It went OK on Day 2. Breakfast : half a grapefruit and crispbread with plant-based spread and home-made marmalade. Jasmin tea, black. Lunch : a Vegan Leggera Padana in Pizza Express with my littlest ones. That’s very easy - they do it all for you - they make it with Vegan cheese and it tastes just like ‘normal’ ! And for Dinner : some nice light veggies prepared by my amazing wife ! There are SO many great vegetables in the world - artichoke hearts, hearts of palm, roasted parsnips, new potatoes, and a rocket and tomato salad, perked up with Olive Oil and Balsamic Vinegar from dear old Luciano Pavarotti’s home town. Plus a nice selection of nuts and raisins. Hey ! This is a doddle !! Ha ha !! Well, we shall see ! Happy Friday folks ... we’ll soon be out of this murky Sargasso Sea ! Bri

Une publication partagée par Brian Harold May (@brianmayforreal) le

« Pendant la majeure partie de la période de Noël, je n'ai pas voulu montrer mon visage parce que mon visage était sinistre. Il y a quelque chose à propos de cette période qui me paralyse. La dépression, le désespoir, la peur... Je me sens englouti », écrit-il.  « Est-ce logique ? Non. Dois-je être reconnaissant pour ma vie et donc ne PAS être déprimé Oui ! Mais rien de tout cela ne fait de différence lorsque (...) les couleurs ont disparu de ce monde ». Malgré le succès de Queen, Brian May avoue ne être heureux MAIS, il fait preuve d'une détermination sans faille : pour bien commencer l'année, le guitariste compte se remettre au sport et se « replonger dans la "normalité" ». 

On lui souhaite de se remettre pour mieux secouer l'AccorHotels Arena en mai prochain. 

Source : Instagram, Brian may  - Crédit : ABC