Pharrell Williams émerveille et rend happy le Big Festival (report)

Ecrit par

Pharrell Williams a émerveillé le public du Big Festival et a réussi à rendre "happy" un public attristé. Focus sur un live mémorable.

Sur la scène du stade Aguilera de Biarritz, où Pharrell Williams a rendu un hommage bouleversant à la France. Il a immortalisé son passage en créant une bulle de bonheur, où les maux du public heurté sont restés à l'entrée du Big Festival. Cela aurait pu être compliqué pour l'artiste alors que les français n'avaient pas le cœur à la fête mais il a décidé de ne pas abandonner ses fans à la tristesse. Celui qui chante la joie avec son titre "Happy" a réussi à mettre du baume au cœur, en partageant avec son public, sa joie de vivre, son amour pour la vie, les femmes et ses fans. Le chanteur et producteur américain a ouvert son spectacle de plus d'une heure et demi sur Lose Yourself to Dance, son titre en collaboration avec les Daft Punk. Il n'a pas oublié de remercier son ami Busy P ainsi que la France. Il a ensuite enchaîné, accompagné d'un jeu de lumières épatant, avec son titre culte en featuring avec Jay Z, Frontin. Le public était alors lancé.

Pharrell Williams émerveille et rend happy le Big Festival (report)

Pharell poursuit alors en chantant le dynamique Come Get it Bae en collaboration avec Miley Cyrus, pour poursuivre avec l'incroyable Marilyn Monroe, son ode à la femme durant laquelle une dizaine de demoiselles sont montées sur scène ! Pharell chante ensuite les paroles de Alright (en français "nous allons nous en sortir"). Grâce à sa compassion, son humilité et son amour pour l'humain, il a fait rejaillir éparpillé sa bonne humeur sur tous les fans et festivaliers présents au Big Festival. L'une des caractéristiques qui fait que son show est complet, est la présence de ses "Baes", ses magnifiques et talentueuses danseuses, qui en ont épaté (et fait baver) plus d'un !

Pharrell Williams émerveille et rend happy le Big Festival (report)
Pharrell Williams émerveille et rend happy le Big Festival (report)

Lorsque les premières notes de Get Lucky ont retenti sur la scène du stade Aguilera, la foule était en délire, totalement absorbé par un show aussi bon pour les yeux que pour les oreilles. Pharell a livré une performance altruiste, sur la base du partage et du respect de l'autre. C'est alors que l'artiste américain a attendu le silence total pour lancer la Marseillaise, en hommage à Nice et à la France, en exécutant le salut militaire sous les chants émouvants du public. S'en est suivie son interprétation très attendue de Happy, durant laquelle une dizaine d'enfants l'ont rejoint sur scène : "Applaudissez s'il vous plaît le futur de la France." Tout le public a dansé sur "Happy" et c'était un pur moment de bonheur. Enfin, pour le final sur son titre Freedom, Pharrell a clôturé son show de la meilleure façon qu'il soit : "France, il n'y a qu'une chose que personne ne pourra t'enlever, ta liberté !"

Crédit : abla chéryne