Paramore s'offre l'Olympia pour son Tour Three (report) 

Ecrit par

Trois tournées, deux passages en France et un album à défendre. Paramore a posé ses amplis à l'Olympia hier soir et le moins que l'on puisse dire, c'est que la bande d'Hayley Williams commence fort l'année. Report. 

Après deux premières parties (Bagarre et MeWithoutYou), Paramore arrive sous les acclamations d'un public déjà prêt à exploser. Inévitablement, c'est tout l'Olympia qui se lève pour accueillir Hayley Williams et sa bande. Le show commence avec Hard Times - lead single d'After Laughter, le dernier album en date de la formation. Et parce que cet opus sonne comme une ode à la musique des 80's personne n'est étonné lorsque la chanteuse se met à entonner Heart of Glass de Blondie. Il faut le reconnaitre, After Laughter ne ressemble en rien aux premiers opus de Paramore (Riot! et Brand New Eyes étant beaucoup plus incisifs). Mais hier soir, Paris a dansé au rythme des hymnes qui ont ponctué la carrière de la formation - de Still Into You à Told You So en passant par Misery Business

Pour cette nouvelle tournée, le groupe a ajouté quelques morceaux issus de son dernier album à la setlist. Ainsi, Pool (qui est de loin l'un des meilleurs titres de l'opus), le percutant No Friend et Idle Worship (qui nous confirme clairement que quoiqu'elle dise, Hayley Williams est une "Superhuman"), ont été joués en live. Pour les fans de la première heure, Ignorance a eu droit à une version remasterisée avec, cette fois, un mégaphone - et ça, c'était brillant

Live in Paris - 09/01/2018#Paramore #ParamoreTourThree #Paris pic.twitter.com/2GfKN84Pe6

— Raggedy Chiara ▌▌▌ (@moriartyswhore) 10 janvier 2018

"Avant, dans nos précédents albums, on criait beaucoup", a alors expliqué Hayley avant d'entonner I Hate To See Your Heart Break. "Mais en grandissant, on a compris que l'on pouvait s'exprimer sans forcément crier. Parfois, un murmure suffit". Mais on ne va pas se mentir, hier soir, la salle a tout fait sauf murmurer. Quand Misery Business a commencé par exemple, on peut vous jurer que les murs de l'Olympia ont tremblé et que le public a hurlé chaque mot à s'en arracher les cordes vocales. Comme toujours, des fans sont venu chanter le pont et c'est Ain't It Fun qui terminera le concert en apothéose. 

En guise de rappel, Paramore offre Grow Up (Self Titled Album) et French Class (chanté par Zac Farro en personne). Paramore termine avec Rose Colored Boy (mixé avec I Wanna Dance With Somebody de Whitney Houston) et comme toujours, la bande quitte la scène en laissant des fans sans voix, en sueur et plantant encore un peu. "Vous êtes Paramore", leur dira la chanteuse avant de s'en aller. La vérité, c'est que Paramore, ce n'est pas qu'Hayley, ce ne sont pas que des chansons qui survivent au temps et surtout, ce n'est pas ce que la chanteuse a appelé plus d'une fois "roller coaster". Paramore, c'est une communauté. Mieux, c'est une famille. Et pour leur deuxième concert en moins d'un an dans ce qu'ils considèrent comme leur "ville préférée au monde", Paramore a tout donné. "Sachez que nous sommes reconnaissants", clament-ils dans No Friend. Et après avoir vu l'Olympia dans tous ses états, on peut affirmer que la réciproque est vraie. 

Source : Twitter, Virgin Radio