Orange is The New Black Saison 4 : Épisode 1, un retour intense à Litchfield (SPOILERS)

Ce qu'on a pensé de l'épisode 1
Ecrit par

On y est, la saison 4 est enfin disponible en intégralité sur Netflix. On s’est bien sûr précipité pour la regarder, découvrez ce qu’on a pensé du premier épisode « Un ami encombrant » !

La diffusion de Orange Is New Black est aussi jouissive que frustrante. Netflix met d’une traite chaque saison en intégralité à disposition de ses utilisateurs, ce qui permet d’intensives séances de binge watching, mais fait attendre les fans près d’un an pour découvrir la suite. La nouvelle saison est disponible depuis ce matin, et nos attentes pour cette 4e saison de Orange Is The New Black étaient grandes. On s’est précipité pour regarder le premier épisode Un ami encombrant, qui reprend exactement où se finit la saison 3, après l’évasion des détenues qui profitent d’un trou dans le grillage pour aller se détendre dans le lac. Voici ce qu’on a retenu : (ATTENTION SPOILERS)

Une saison difficile à venir pour Alex

Les bases sont posées, Alex va en baver cette saison. Sauvée in extremis des mains du gardien qui tentait de la tuer par Lolly, elle se retrouve contrainte à faire équipe avec son ex-ennemi, puis à tuer elle-même le gardien homme de main de son ancien boss Kubra. La scène est très dure, Alex sanglote, et on comprend en même temps qu’elle que ce meurtre va la changer à jamais. Seul (petit) point positif pour l'héroine : le nouveau duo de choc qu’elle forme avec Lolly et leur complicité naissante promettent d’hilarantes situations.

De nouveaux personnages mystérieux

L’évasion puis le rapatriement des détenues se passe en même temps (au grand damn de Caputo) que l’arrivée des nouvelles prisonnières et des gardiens venus du Quartier de Haute Sécurité. Judy King, une star de la télé qui se retrouve incarcérée pour une affaire de fraude, fait partie du lot, et devient le nouveau défi de Caputo, il doit ménager son séjour à Litchfield sans lui faire un traitement de faveur pour autant. Il n’a pas droit à l’erreur ! Judy a l’air incroyablement calme et souriante pour ce qui lui arrive, mais on sait qu’il faut toujours se méfier de l’eau qui dort. Le nouveau gardien qui se fait remarquer s’appelle Piscatella et il n’a pas l’air de rigoler, surtout pas avec Red.

La série n’a pas perdu de son humour

On a ri, qu’est ce qu’on a ri. Les répliques sont toujours aussi cinglantes, les détenues n’ont pas leur langue dans leur poche et sont plus crues que jamais. Attention, certaines histoires de champignons peuvent choquer les plus sensibles. On se régale aussi tout autant des comiques de situation, notamment lorsque Lolly qui vient chercher Alex pour aller se baigner, croit tuer l'homme de Kubra. Ou bien lorsque les détenues découpent le cadavre sur fond d’une chanson de metal (Last Resort de Papa Roach pour ceux qui chercheraient le titre). Ces deux scènes censées être très glauques quand même, deviennent drôle et montrent toute l’ingéniosité de la série qui réussit à tourner du morbide en fou rire.

En bref

Ce premier épisode nous a largement convaincu, avec le même mordant la série dépeint le milieu carcéral féminin sans tourner en rond. On devine déjà que certains personnages vont encore nous montrer de nouvelles facettes de leur personnalité (Alex, Red, Lolly) et les intrigues à venir s’annoncent passionnantes. On a qu'une envie à présent, retourner de ce pas à notre séance de visionnage de la saison 4 de Orange Is The New Black dont vous pouvez revoir la bande annonce officielle !

Crédit : Netflix