Orange is The New Black : Le Bilan de la saison 5

Ecrit par

Orange Is The New Black saison 5 c'est fini (enfin pour ceux qui ont déjà bingé les treize épisodes), alors c'est l'heure du bilan avec VirginRadio.fr ! 

Si vous avez bingé aussi vite que nous la saison 5 d'Orange Is The New Black, cet article est fait pour vous ! Après vous avoir proposé des recaps pour chacun des treize épisodes de cette nouvelle saison, il est temps de dresser un bilan. Un bilan positif puisque après une saison 4 de très bonne facture, Jenji Kohan et son équipe ont continué sur leur lancée. Pour se renouveler quoi de mieux que de proposer une intrigue resserrée sur trois petits jours ? Un rythme effréné permis par la mise en place d'un cadre classique de la fiction de prison : la mutinerie.  Après la mort de Poussey, les détenues de Litchfield prennent le pouvoir pour le meilleur et pour le pire ! 

La mutinerie est sur le papier un moyen pour nos détenues de jouir d'une certaine liberté dans la prison mais débarrassées des surveillants pénitentiaires que vont-elles faire ? Si Taystee tiendra de bout en bout le même cap, celui de venger la mort de sa meilleure amie, les choix de ses congénères sont bien différents. Chacun suit ses propres priorités, et la solidarité, relative, entre les détenues ne tarde pas à imploser. Les rapports de dominant à dominé sont très forts pendant la mutinerie d'abord parce que celle qui détient le pistolet ( Daya puis le duo Angie&Leanne) détient le pouvoir mais surtout parce que les détenues ne vont pas tarder à imposer aux surveillants pénitentiaires des humiliations assez similaires à celles qu'elles ont subies. Certaines comme Alex et Piper vont décider de ne pas y prendre part ainsi que Frieda et ses acolytes vont choisir de se tenir loin de tout chaos. 

Cette saison 5 d'Orange Is The New Black était d'autant plus plaisante qu'elle a su se réincarner en ce qu'elle était sensée être depuis le commencement : une dramédie. A savoir un subtil mélange entre drame et comédie, ce que la série peinée à être ces dernières saisons. Ici avec des épisodes comme Litchfield Got Talent, le pari de l'humour est largement réussi. Tout n'est pas parfait évidemment, on regrette par exemple que le personnage de Sophia Burset ait été quasi absent de cette saison alors que l'actrice qui l'interprète, Laverne Cox, était présente sur toute la promotion de la série ces dernières semaines. Aussi, si la storyline autour de Piscatella a pu amener un souffle dans la série avec un virage vers le film d'horreur, les flashbacks excusent un peu trop un personnage cruellement antipathique et impardonnable

La saison 5 fait donc la part belle à Taystee, personnage qui permet de mettre en lumière les questions liées au Black Live Matters et aux conditions de la vie en prison. La série a aussi su montrer précisément que l'opinion publique est souvent finalement plus intéressée par le sort d'une personnalité publique ( Judy King) ou le potentiel comique d'une situation ( le meme inspiré par Black Cindy, les tutos de Maritza et Flaca) que par le fond des problèmes. la fin de la saison laisse cependant présager un avenir sombre pour nos protagonistes, seront-elles toutes ré-emprisonnées au même endroit ? Vont-elles être sévèrement puni pour leur insurrection ? Les conditions de vie à Litchfield vont-elles s'améliorer ? Réponse dans un an pour la saison 6 d'Orange Is The New Black ! 

Crédit : Netflix