One Republic pour Live@Home, un concert incroyable

Hier, OneRepublic a enflammé le Tweety Twister
Ecrit par

Hier soir, OneRepublic a investi le Tweety Twister dans le cadre de Live@Home. Bien sûr, la soirée fut exceptionnelle. VirginRadio.fr y était et vous la raconte en détails.

Mercredi 3 décembre, 20h. Lorsqu'on quitte l'effervescence des Champs Elysées et qu'on prend la rue Berri, c'est une file gigantesque qui s'offre à nous. Pourquoi tous ces gens sont là ? Que se passe t-il ? Si certains passants se posent la question, les quelques chanceux qui bravent le froid leur répondent que ce soir, OneRepublic donne un concert privé pour Live@Home. Voilà qui réchauffe l'atmosphère, nous sommes d'accord. Quand les portes s'ouvrent, le Tweety Twister se remplit vite tandis que la mise en place se fait tranquillement. Enfin, le show commence et c'est Julian Perretta qui ouvre le bal. Au programme, un set de 20 minutes. Après un premier titre accrocheur, il enchaine avec son mythique Wonder Why. "Si vous la connaissez, n'hésitez pas à chanter", propose t-il. Bien sûr, il n'aura pas à le dire deux fois. Si la version studio était déjà prometeuse, la version acoustique n'a rien n'a lui envier. Après Body Talk, il s'offre une reprise de Tainted Love, accompagné par le public. Il n'y a pas à dire, la soirée s'annonce bien.

Après quelques minutes, OneRepublic investit enfin l'espace. On commence doucement avec Love Runs Out. La foule acclame et suit le rythme. Quand vient All The Right Moves, la température continue de monter et Ryan Tedder ne se prive pas de montrer qu'il maîtrise sa voix à la perfection. Si le groupe ne lésine pas sur les instruments, la voix du leader est un à elle seule. Avant Stop And Stare, il en profite pour évoque Apologize. Paradoxalement, cette chanson sert au groupe autant qu'elle lui dessert puisqu'elle "est sur l'album de quelqu'un d'autre". Mais qu'à cela ne tienne, ils la joueront quand même. En même temps, pouvaient-ils s'en passer ? Non, bien sûr. Pour défendre son dernier album, OneRepublic enchaînera avec Counting Stars et croyez-en VirginRadio.fr, la version live vaut le détour, tant elle donne des frissons. S'il montre qu'il maîtrise un peu le Français, Ryan Tedder profite de la période des fête pour chantonner un petit Have Yourself A Little Merry Christmas avant d'enchaîner sur I Lived. Il n'a pas tort lorsqu'il précise qu'elle peut s'appliquer "à n'importe qui", d'ailleurs. Enfin, le show se termine sur une reprise de Wonderful World. Le public repart conquis et Live@Home peut se vanter d'avoir un live exceptionnel à diffuser. Vous y étiez ?

Crédit : Instagram annac1212