Ofenbach, un live épatant pour son premier Olympia (report)

Ecrit par

Révélé au grand public grâce à son titre Be Mine, Ofenbach faisait son premier Olympia hier soir samedi 20 octobre. Verdict ? Une réussite. Découvrez le report de ce live épatant !

La date du 20 octobre 2018 restera inoubliable pour Ofenbach, hier le duo français se produisait sur la mythique scène de l’Olympia deux semaines seulement après Synapson, un autre groupe électro qu’on aime bien chez Virgin Radio. Dorian et César présentaient également pour la première fois leur live à Paris, leur ville d’origine, donc autant vous dire que la pression était grande, mais les deux musiciens âgés seulement de 23 ans ont assuré la soirée comme des petits chefs. Le live était épatant et le public on fire, on vous fait revivre la soirée sur VirginRadio.fr ! Cela fait un moment qu’on suit Ofenbach, et on ne vous cache pas la grande fierté qu’on a ressentie devant leur nom affichée en lettres rouges sur la façade de la salle située en plein centre de Paris. Le show a débuté sur les coups de 20h avec les premières parties très efficaces de Mozambo et M.I.L.K., un trio français survolté d’un côté et un groupe danois qui a fait planer l’Olympia de l’autre. Une belle entrée en matière !

1h30 plus tard, le duo Ofenbach entre sur scène, perché sur une plateforme à plusieurs mètres du sol et introduit par le riff légendaire de Sweet Child Of Mine des Guns N’ Roses. Très vite s’enchaîne déjà le tube qui les a révélés au grand public Be Mine, avec les paroles qui s’affichent sur les écrans de la plateforme. Tout le monde chante et le ton est donné, on va danser toute la soirée ! Pour ce live tout récent qu’Ofenbach avait dévoilé pour la première fois lors des Vieilles Charrues 2018 cet été, ils ne lésinent pas sur les moyens côté scénographie. Outre la plateforme écran surélevée particulièrement impressionnante, on retrouve également des machines à fumée sur tout le devant de scène, des leds de guitares Gibson en fond et bien sûr des jets de lumières qui nous en mettent pleins les yeux. La mise en scène en elle-même est un vrai spectacle !

Dorian et César ont délivré un set d’1h15, composé de leurs plus gros tubes et de remixes entraînant, l'ambiance oscillait entre concert de rock enragé et soirée hype à Ibiza. Plusieurs guests les ont accompagnés tout au long de la soirée, et nos deux stars ont même parfois délaissé leurs platines pour une guitare électrique (Dorian) et un clavier (César), un vrai live ! On aura particulièrement apprécié la performance de Katchi avec un certain Alexandre des plus talentueux au chant et des confettis jetés sur toute la salle en prime. Ofenbach nous a également fait découvrir quelques inédits du nouvel album dont Feeling Good jouée en acoustique lors du rappel qui a permis au groupe de partager un joli moment plus intimiste avec son public. Durant ce rappel, le duo a également proposé une sublime version de Be Mine en guitare-voix (peut-être sur l’album aussi ?) et a achevé son concert sur leur plateforme en jouant un dernier P.A.R.T.Y. électrique. Quelle soirée ! Merci à vous Ofenbach, c’était incroyable !