Ofenbach enflamme la Summer Break Party by Credit Mutuel (Report)

Ecrit par

Après Domenico Torti, la soirée s'est poursuivie avec Ofenbach. Une fois de plus, le duo français a fait danser le monde avec ses morceaux énergiques.

Chez Virgin Radio, nous aimons Ofenbach - vous le savez. Lorsqu’il n’est pas dans les studio du Virgin Tonic de Camille Combal, le duo saigne sur la scène d’Electroshock (comme Hugel ouDomenico Torti, d'ailleurs). Pouvait-on fêter l’été sans eux et leur fameux You Don’t Know Me ? Non, bien sûr.

Domenico Torti laisse la scène au duo français et même s’il n’est que 00h20, l’ambiance commence déjà à s’échauffer. Le duo capte la foule sans grand effort avec des classiques comme les White Stripes. Seven Nation Army résonne et déjà, ils sont nombreux à crier en choeur. Parce que nous sommes professionnels, nous vous épargnerons le fameux « Palapalapala » ; vous en avez une petite idée, nous en sommes sûrs. Comme lors de leur passage à Lyon pour Electrochok en juin dernier, les deux français nous offre une version remixée de Freed From Desire et à partir de là, la température monte d’un cran. La foule danse, chante, se déchaîne enfin, comme si la Summer break Party 2016 avait officiellement commencé. Ofenbach n’est pas venu pour plaisanter mais bien pour faire danser des milliers de personnes ! Et ça fonctionne. On reconnaît aussi This Girl, titre phare de l’été. Vous aimer le tube de Kungs ? Vous ne devriez pas être déçus par le remix d’Ofenbach ! Ou alors, c’est que vous êtes difficiles.

L’ambiance s’échauffe de plus en plus et pour ne pas la laisser filer, le duo enchaîne avec une poignée d’excellents titre ; How Deep Is You Love, September par Earth Wind and Fire ou encore John Newman, il en a pour tous les styles, pour tous les genres. Mais quand This Is What You Came For sort de leurs amplis, c’est l’apothéose. Cette fois nous en sommes sûrs ; l’été est bien là. Parce qu’il était impensable de les voir venir jouer sans Brody, leur acolyte les rejoint sur scène pour le grand final -ponctué d’un jet de confettis-. Pour clore ce set, ils jouent You Don’t Know Me, titre qui les a fait connaître. Clairement, Ofenbach a rempli son contrat, faisant danser des milliers de personnes.

Source : Twitter, Virgin radio