Ofenbach électrise le Trianon (Report)

Ecrit par

Cette date, on l'attendait avec impatience. Samedi soir, Ofenbach a électrisé le Trianon. 

Semaine chargée pour la scène électro made in Virgin Radio : vendredi 24 janvier, The Avener dévoilait son deuxième opus (réussi). Mais samedi 25, c'est Ofenbach qui était sous les projecteurs : le duo se produisait au Trianon (avec Virgin Radio)- et dire qu'ils ont fait le show serait un euphémisme. 

Si vous avez déjà vu Ofenbach sur scène, alors vous savez à quelle vitesse ils dégainent les tubes : César et Dorian ont déjà quelques hits à leurs actifs (Katchi, Be Mine ou encore, plus récemment, Insane) mais leur grande force, c'est leur capacité à trouver le parfait équilibre entre remixes calibrés et morceaux originaux. Les guitares électriques qui illuminent la scène donnent le ton dès que les lumières s'allument : c'est un show aussi rock qu'électro qui nous attend. En même temps, Ofenbach n'a de cesse de revenir à ses racines rock

Sur scène, le duo donne tout et dans le public, on est plus que réceptif. Il faut dire qu'un concert d'Ofenbach, c'est une vraie fête - et ça, si vous les avez déjà vu en live, vous le savez. Côté titres, ils nous ont offert le meilleur de leur répertoire : Katchi, Paradise, Be Mine, Insane ou encore Rock It, rien n'est oublié. Mais, une petite surprise attendait le public. 

Le duo délaisse ses platines pour mieux attraper ses instruments : Sur Katchi par exemple, César passe aux claviers pendant que Dorian, lui attrape sa guitare. L'explosion de confettis confirme qu'Ofenbach a livré un concert - pas un simple DJ set. Et c'est là toute leur force. 

On ne sait pas vous mais nous, on a déjà hâte de les revoir sur scène !