Nouvelle Scène Virgin Radio : Eddy de Pretto en 5 titres cultes

Ecrit par

Le 23 avril prochain, Eddy de Pretto sera sur la scène de l'Elysée Montmartre pour la Nouvelle Scène. Tout de suite, zoom sur cinq de ses morceaux. 

Il est LE phénomène français qu'il ne fallait pas laisser passer : Eddy de Pretto a fait une entrée fracassante dans le paysage musical avec Cure, son premier opus. Porté par Fête de Trop, l'album s'est placé directement en tête des charts, amenant le jeune prodige aux quatre coins de la France pour le défendre. Ce qui fait la force d'Eddy de Pretto, ce sont ses mots tranchés, ses textes bruts et surtout, ce charisme éblouissant sur scène. Mais si vous avez écouté Cure, alors vous savez que cet album est plein de pépites, toutes plus belles les unes que les autres. Tout de suite, zoom sur cinq morceaux devenus cultes. 

  • KID

"Tu seras viril, mon Kid", chante t-il. Dans ce titre, Eddy de pretto dénonce cette masculinité (parfois toxique) que l'on inculque aux garçons dès leur plus jeune âge. Beaucoup sont formatés, façonnés de façon à s'imposer. De Pretto boulverse les codes et montre que, finalement, mieux vaut être soi-même

  • MAMERE

Parce que c'est la plus belle déclaration que l'on puisse faire à celle qui nous a élevé. Clairement. 

  • RANDOM

La superficialité des relations, cette compétition que l'on s'impose avec nous-même... tout ce qui fait que l'on se perd parfois, voilà ce qu'Eddy de Pretto chante dans Random. Et évidemment, tout le monde peut s'identifier. 

  • RUE DE MOSCOU
  • FETE DE TROP

Parce que c'est LE morceau qui l'a lancé, LE titre que l'on connait par coeur. 

Le 23 avril, Eddy de Pretto sera à l'Elysée Montmartre avec Angèle, Hoshi, The Pirouettes, Clara Luciani et Tim Dup pour interprpéter ses plus grands titres. 


1 commentaire
  • Signaler
    L'avenir de cet artiste sera à l'image de son sourire radieux. 25 ans , banlieusard, affable, rieur, signes particuliers: porte bonnet ou casquette , tee shirt, jogging bien droit dans ses basquettes, chante avec évidence et sans désespérance des textes remplis de ses états d’âme, de ses souffrances, de ses fragilités, avec une voix qui transpire d’humanité. Avec son allure de Pierrot troubadour des temps modernes, il ne souhaite pas être porte drapeau parce qu’il dit tout grâce à sa poésie, son art scénique efficace. Qui est-il pour nous parler autant ?, pour nous enchanter autant ? Un artiste avec une belle sensibilité avec qui nous sommes prêts à continuer plus intensément à vivre. Merci, Eddy De Pretto.