Muse : Psycho, retour sur les paroles de la chanson

Ecrit par

Depuis hier, Psycho, le premier morceau de Drones, le nouvel album de Muse est sur toutes les lèvres... VirginRadio.fr décrypte les paroles pour vous !

A peine sorti, Psycho, le premier extrait de Drones de Muse, crée la polémique. Alors que certains adorent, d'autres sont très déçus... Mais un autre élément de la chanson crée la discorde : les paroles... En effet, Muse ne lésine pas sur le vocabulaire de soumission à l'ordre. Matthew Bellamy n'avait pas menti en disant que la troisième guerre mondiale serait un des thème phares de ce nouvel album. Le morceau commence par un dialogue à la Full Metal Jacket dans lequel un officier éructe à son soldat : "Si tu ne fais pas ce que tu étais ordonné de faire, quand tu étais ordonné de le faire, tu seras puni, tu comprends ? Si tu quittes ma base sans autorisation, je te traquerai et je te foutrai en prison, tu comprends ça ? Je ne t’entends pas assez. Cries le ! Ton c* m’appartiennent maintenant !" "Oui monsieur !" lui répond à chaque fois le soldat soumis... Puis, c’est parti pour le riff de guitare du morceau avant d'enchaîner sur des paroles un peu inquiétantes : "L’amour ne te mènera nulle part, tu es tout seul, perdu dans la nature, donc viens à moi maintenant. Je pourrais avoir besoin de quelqu’un comme toi, quelqu’un qui tue à ma demande. Et qui ne pose pas de question. Je vais te faire, je vais te casser, Je vais faire de toi un p* de psychopathe. Un p* de psychopathe. Ton c* m’appartient maintenant." Des paroles en adéquation avec la vision aliénée de l'être humain que voulait exprimer Muse.

Muse : Psycho, retour sur les paroles de la chanson

Muse, qui sort son nouvel album Drones en juin, en rajoute une couche pour le second couplet, avec pour l'introduire, les paroles de notre ami officier : "Es tu un drone humain ? Oui, monsieur. Es tu une machine à tuer ? Oui, monsieur. Je te contrôle, fils de p*. Tu comprends ça ? Ton esprit est juste un programme. Et je suis le virus. Je change la fréquence. J’approuverai tes seuils. Je ferai de toi un super drone. Et tu tueras à ma demande. Et je ne serai pas responsable". Puis on reprend le refrain sur le changement de notre drone humain en psychopathe : "Tu es un tueur psychopathe. Dis que tu es un tueur psychopathe !" scande l'officier. Un changement de l'être humain en drone, capable de faire tout ce qu'on lui demande pour une vision quelque peu apocalyptique. Mais après tout, Muse n'a jamais fait dans la demi-mesure niveau paroles ! Ce thème de l'aliénation sera d'ailleurs récurrent pour tout l'album explique Matthew Bellamy : “Le monde est dirigé par des drones utilisant des drones dans le but de nous transformer tous en drones. Cet album explore le parcours d’un être humain, depuis l’abandon et la perte de l’espoir jusqu’à leur endoctrinement par le système pour devenir un drone humain, jusqu’à leur défection éventuelle de leurs oppresseurs.” Que pensez vous des paroles ?