Muse : Matt Bellamy se confie sur carrière solo et sa vie durant le confinement !

Ecrit par

Interrogé par NME, le leader de Muse admet apprécier le calme qui règne dans sa vie actuelle. 

Il y a quelques jours, on vous dévoilait le tout nouveau single de Matt Bellamy en solo, intitulé Tomorrow's World. Un titre qui s'efforce de nous transmettre un message positif et plein d'espoir concernant l'après-COVID-19. Très loin de s'ennuyer durant sa quarantaine, le chanteur britannique a récemment affirmé au média NME qu'il passait son temps à faire la cuisine, à s'occuper de son potager et à faire les cours à distance avec son fils. Une image bien loin des scènes enflammées et des concerts de folie dans lequel on a l'habitude de le voir. Pourtant, il semblerait que ce dernier ait trouvé un équilibre qui lui convienne parfaitement et qui pourrait bien lui ouvrir les portes d'une carrière en solo...

Pas de panique, Matt Bellamy demeure toujours le pilier de Muse ! C'est en tout cas ce qu'il jure dans une récente interview : "Muse sera toujours ma priorité, mais le confinement m'a vraiment poussé à me poser la question : 'Que ferais-je si j'étais seul ?' La réponse se trouve dans des chansons comme celle-ci. J'ai établi un lien avec mon Enya intérieur ! J'ai réalisé que sans Dom [Howard] à la batterie et sans Chris [Wolstenholme] à la basse, j'ai probablement tendance à me pencher davantage sur le monde éthéré et rêveur de la musique. Cela correspond à ce que l'on ressent en ce moment dans notre tête." précise l'homme à propos de son récent projet. Une nouvelle ère qui pourrait bien lui donner des idées pour l'avenir même si ce dernier ne prévoit pour l'instant qu'un nouvel album avec ses acolytes de Muse. "Il est probable d'aller en studio l'année prochaine pour faire une sorte de nouvel album que nous tournerons ensuite, en fonction des restrictions de voyage" termine le chanteur qui semble tout de même enthousiaste à l'idée de retrouver ses fans.

Pour découvrir l'intégralité de l'interview de Matt Bellamy, rendez-vous sur NME.

Crédit : Facebook