Muse : J.F.K. + Defector, la lyric video dévoilée !

Ecrit par

Muse fait monter le suspense jusqu'au 8 juin prochain, date de sortie de leur nouvel album Drones... La lyric video de Defector vient de sortir avec J.F.K. en interlude et VirginRadio.fr vous la dévoile !

Décidément, Muse sait comment faire monter les enchères... Alors qu'un nouveau morceau, The Handler, vient d'être dévoilé, le groupe sort la lyric video officielle de J.F.K. + Defector ! Oui, plus que quelques jours avant la sortie de leur nouvel album, le 8 juin prochain... Dans cette nouvelle vidéo, on entend le président des Etats-Unis John F. Kennedy donner un discours pendant près d'une minute, en rythme. Il s'agit de l'interlude J.F.K. qui figure également sur leur album, avant Defector : on est en 1961 et J.F.K. donne un discours à l'association américaine d'éditeurs de journaux. Il parle de la conspiration soviétique à laquelle les Etats-Unis doivent faire face et appelle à la liberté et à l'indépendance de l'esprit. Pendant ce temps, des images d'archives se succèdent où on peut voir entre autres, Nelson Mandela, la chute du mur de Berlin, Edward Snowden, un message d'Anonymous ou encore des pas sur la lune. Puis, une télévision détruite s'enflamme et Defector s'enclenche... VirginRadio.fr vous dévoile ce que ça donne ci-dessous...

Muse : J.F.K. + Defector, la lyric video dévoilée !

On voit alors Muse, en interview dans le lab Virgin Radio, comme si le groupe faisait partie des images d'archives, jouer Defector. Le groupe entonne son indépendance et sa liberté d'esprit par rapport à la société. Muse semble s'adresser directement à ce contrôle général, qui rencontre une anomalie : 'tu ne peux pas me laver le cerveau, tu as un problème". Les images d'archives se succèdent toujours montrant des symboles de la démocratie et de l'histoire. Puis, l'image se décentre et des centaines de télévision apparaissent. La vidéo se termine sur des images en feu et des télévisions en mille morceaux. J.F.K. finit son discours sur les mots "indépendance" et "liberté". Qu'en pensez vous ?