Muse : "Il y a tellement de clips possibles pour les différents titres de Drones" (Interview)

Ecrit par

Suite de notre entretien avec Chris Wolstenholme, le bassiste de Muse. Nous parlons aujourd’hui des futurs clips du groupe ainsi que de la réception de Dead Inside et Psycho.

Muse est un groupe hyper-créatif musicalement, évoluant tout le temps, comme Chris l'expliquait « Notre méthode de création change en permanence ». C’est également vrai de leurs clips. Depuis de nombreuses années le groupe nous a habitués à des clips de qualité, du psychédélique Unintended au torturé clip de Dead Inside, Muse frappe souvent très fort dans ses vidéos. Et pour les clips des futurs extraits de Drones, Chris se montre confiant « Sur cet album il y a tellement d’idées de vidéos possibles pour les différents titres. Drones a des thématiques très fortes, qu’on transposera jusque dans nos lives. J’espère qu’on réussira à faire pareil avec nos clips ! ». Nous connaissons déjà le clip de Dead Inside, dont Chris nous parle en rigolant « Il y a beaucoup de danse ! Il y a eu beaucoup de chutes au tournage aussi ».

Muse : "Il y a tellement de clips possibles pour les différents titres de Drones" (Interview)

Lorsqu’on lui demande si Muse compte de nouveau faire appel à des danseurs ou des comédiens professionnels pour les futurs clips, Chris nous explique que le groupe n’a encore rien planifié « Pour les clips on procède beaucoup au coup par coup. On a toujours été très ouverts à l’idée d'avoir d’autres personnes jouant dans nos clips ». « On adore ne pas être dans le clip car comme ça nous n’avons rien à faire ! » rajoute-t-il sourire aux lèvres. Toutefois, Chris nous fait comprendre que figurer dans les clips fait partie des obligations implicites du groupe « C’est parfois difficile de faire des clips sans que le groupe apparaisse dedans. Ca rend compliquée la connexion entre le public et les musiciens, c’est pourquoi jusqu'à maintenant nous avons été dans la plupart des clips ».

Muse : "Il y a tellement de clips possibles pour les différents titres de Drones" (Interview)

Nous demandons ensuite à Chris la réaction des radios lorsqu’elles ont entendu Dead Inside et Psycho, ce dernier ayant été qualifié de « trop agressif pour les radios » par Matthew Bellamy. Chris évoque donc le premier titre de Drones que nous ayons découvert, Psycho « Ce n’est pas du tout une chanson adaptée pour les radios, c’est très rock, il y a des injures dedans… Quand on a dévoilé la chanson, nous ne nous attendions pas du tout à ce qu’elle soit jouée à la radio. Ce titre n’était pas pour les radios il était pour les fans. Mais certaines stations l’ont quand même joué ! ». Il nous parle ensuite du choix de Dead Inside comme premier single de ce nouvel album « Je crois que lors de l’enregistrement, quelqu’un a sorti que Dead Inside était l’opposé de l’album question sonorité. Je pense que Dead Inside est plus adapté pour passer sur les ondes que Psycho, mais ce n’est pas la vraie raison de notre choix. La raison pour laquelle nous avons sorti ce titre en tant premier single c’est parce que Dead Inside est la première chanson de l’album, c’est le début de l’histoire de Drones. C’était logique pour nous que ce premier single soit le commencement de l’histoire qu’on allait raconter. On avait parlé de dévoiler Mercy ou Revolt d’abord, mais on a choisi de s’en tenir au concept de l’album pour rester cohérent ». Rendez-vous demain sur VirginRadio.fr pour découvrir la fin de notre entretien avec Chris Wolstenholme, au programme : Les prochains concerts et son amour pour la France ! Quel est votre clip de Muse préféré ?

Source : VirginRadio.fr