Muse et la France, une grande et belle histoire d'amour

Ecrit par

Muse et le public français, c’est une histoire d’amour qui ne date pas d’hier. Pour célébrer comme il se doit l’arrivée du groupe dans notre capitale, VirginRadio.fr revient sur les grands moments de leur carrière en France.

On y est, c’est le jour-J ! Muse débarque enfin à Paris pour six concerts exceptionnels dans la capitale et on peut vous donner - au moins - 10 bonnes raisons d'aller les voir à l'AccorHotels Arena. Le trio britannique est de retour chez nous pour présenter son dernier album « Drones », récemment sacré meilleur album rock de l’année aux Grammy Awards. Alors forcément pour tous les Musers français, c’est l’événement immanquable de ce début 2016. Rien d’étonnant finalement lorsqu’on se remémore les shows grandioses qu’ils avaient livré en 2013, en jouant deux soirs de suite dans un Stade de France plein à craquer. Cette année, Matt Bellamy, Dom Howard et Chris Wolstenholme retrouvent des salles à taille humaine sans pour autant faillir à leur réputation de véritables bêtes de scène. Elle est loin l’époque où les trois adolescents anglais écumaient les pubs de leur petite ville natale ! Aujourd’hui, le public français est non seulement toujours fidèle au poste, mais surtout bien plus nombreux. Il faut dire qu’entre Muse et la France, le coup de foudre a été immédiat. Dès 1995, les jeunes musiciens british s’aventurent pour la toute première fois sur le sol français pour se produire dans un pub de Cherbourg. C’est le début d’une belle et longue, très longue, histoire d’amour.

Publié en 1999, le premier album de Muse « Showbiz » fait un carton dans les charts français, se vendant même mieux que partout ailleurs ! En 2000, les trois musiciens font leur retour dans l’Hexagone et se produisent notamment sur la scène du Bataclan. La même année, ils sont les invités du Grand Journal à Cannes et offrent un live mémorable de « Showbiz » sur la Croisette. « En France, on est comme à la maison, affirme Dom Howard. Avec le public français, ça a tout de suite fonctionné. On partage un amour franc, honnête. Un amour mutuel. » Alors quand se pose la question d’une captation live, la réponse est plutôt évidente : le premier CD/DVD live de leur carrière, intitulé "Hullabaloo" sera enregistré au Zénith de Paris en 2001. Toujours fan de Muse, le public français est immanquablement au rendez-vous à chaque sortie d’album. En 2003, « Absolution » permet à la bande de se classer directement numéro 1 du Top album en France, tandis que trois ans plus tard, « Black Holes and Revelations » est certifié triple disque de Platine dans notre pays. La machine est lancée : Muse devient aussi populaire en France qu'en Angleterre.

Olympia, Zénith, Bercy, Stade de France… En 20 ans, Muse a assuré plus de cent concerts dans l’Hexagone, investissant les scènes les plus prestigieuses de notre pays. Et si la popularité du groupe lui permet désormais de remplir en quelques minutes les plus grandes salles françaises, les musiciens ne manquent pas pour autant d’offrir régulièrement à leurs fans de petits concerts intimistes dans des conditions exceptionnelles. Théâtre du Châtelet en 2009, Casino de Paris en 2010, Olympia en 2012, on se souviendra également de la toute première interprétation live de « Follow Me », offerte en exclusivité dans l’émission Taratata à quelques jours de la sortie de l’album "The 2nd Law". Plus récemment, c’est à La Géode de La Villette que Muse est venu présenter son DVD « Live at Rome Olympic Stadium » lors d’une avant-première événement en novembre 2013. Muse, c’est aussi quatre soirées explosives au Stade de France, en juin 2010, puis en juin 2013. Alors au sommet de sa carrière, le groupe avait une nouvelle fois témoigné de sa gratitude en offrant une prestation exceptionnelle de « Dead Star ». Un titre que l'on aura peut-être la chance de retrouver sur la setlist de l'AccorHotels Arena ce soir ? Une chose est sûre, ce sont de grands moments de musique qui nous attendent encore dans les jours à venir. De l'énergie, des surprises, de l'émotion. Parce qu’en effet Muse et la France, c’est un amour mutuel. Et c’est surtout une histoire d’amour qui ne risque pas de s'arrêter.