Marlin, rencontre avec le talent électro de demain qui se moque des étiquettes 

Ecrit par

On a rencontré Marlin, quelques mois après la sortie de Nights, un EP dansant et qui s'affranchit des frontières pour proposer un joli mélange d'électro pop hip hop ! Une interview sans langue de bois. 

En juillet dernier on vous invitait à découvrir le clip de 54321 de Marlin dans la foulée de la sortie de son EP, Nights. Séduit par cet opus très dansant de sept titres convoquant électro, rock, pop et hip hop,  on a rencontré le jeune Marlin dans un café parisien à la cool. Nature et spontané, le jeune homme nous y a parlé sans langue de bois du haut de ses 21 ans. Il dévoilera pour la première fois en France son EP Nights sur la scène du Silencio le mardi 14 novembre. Mais pour le moment, on vous invite à découvrir l’univers très riche de Marlin avec notre interview !

VirginRadio.fr : Qui se cache derrière Marlin ?

Marlin : Je m’appelle Valentin Marlin, j’ai 21 ans, j’ai grandi dans le nord de la France et en banlieue parisienne. Je suis musicien, producteur, multi-instrumentiste et aussi chanteur. Je joue de la batterie, de la guitare et du piano.

C’était une évidence pour toi de tout faire sur cet EP (musique, chant, prod), alors qu’à la base tu faisais seulement des remixes… ?

J’ai commencé à faire de l’électro quand j’avais 14/15 ans mais avant ça j’étais déjà musicien et aussi un peu chanteur. Le fait que je sache jouer de plusieurs instruments m’a aidé à faire de la production. Quand tu es sur ton ordi tu t’occupes de tout, la rythmique, l’harmonie et la mélodie. Pour cet EP je savais que je voulais faire des chansons, à la base je pensais trouver les mélodies et faire appel à des chanteurs professionnels et puis finalement j’ai trouvé ça cool de le faire moi-même, j’ai trouvé que ça marchait bien !

Quand on écoute Nights, on sent que tes influences sont assez diverses, tu écoutais quoi en grandissant ?

Plus jeune je regardais tout le temps des chaînes comme MCM donc j’étais exposé à plein de choses. J’avais un cousin qui écoutait beaucoup de hip hop et qui m’a fait découvrir Tupac, Eminem. Après j’ai eu plusieurs périodes quand j’avais 14/15 ans j’ai vraiment découvert l’électro avec Justice et Daft Punk. Mais il y a aussi eu des moments où j’écoutais du rock comme les Strokes ou les Arctic Monkeys. J’ai vraiment eu plein de périodes, et je me suis toujours intéressé à plein de trucs à la fois, même à la musique des années 70 que mes parents écoutaient !

Tu en penses quoi du fait que les frontières entre les genres musicaux comme la pop, l’électro et le hip hop soient de plus en plus poreuses et que la pop englobe de plus en plus de choses ?

Si je suis aussi souvent obligé de préciser que ma musique reflète plein de styles et que je me nourris de plein d’influences, c’est justement parce qu’on me demande de donner un genre à ma musique. C’est pas que je ne veux pas être catégorisé, c’est juste que moi je n’y pense pas au moment où je fais ma propre musique. Quand tu écoutes un Drake par exemple, et tout ce qu’on entend en ce moment, le mec mélange plein de styles dans un même album. C’est d’actualité. Le hip hop c’est un truc qui s’impose beaucoup à ma génération mais je suis content de pouvoir peut être représenter l’idée que la musique est faite de plein de   mélanges !

Concernant l’électro en particulier, tu lorgnes de quel côté, la fameuse french touch ou ailleurs ?

J’écoute là aussi de tout mais je me sens plus proche de Justice ou Daft Punk. Même si je suis influencé par des mecs comme Kendrick Lamar, j’ai un parcours qui ressemblera plus à celui de Justice j’imagine qu’à celui de Young Thug (rires) Sans prétention quand je vois ce qu’on fait avec mes potos de mon âge, on est des héritiers de Daft Punk même si on est encore tout petit et qu’on a encore rien fait. Ma démarche elle est plus du côté de Daft Punk ou Justice, d’autant plus par ce que ce sont des mecs qui explorent des choses vraiment différentes et qui se réinventent sans cesse.

Si je te dis que tu me fais un peu penser à Calvin Harris, parce que lui aussi au début il faisait vraiment tout, il chantait sur tous ses morceaux, ça te fait rire ou bien … ?

Non c’est cool ! Je respecte son travail globalement et son dernier album est vraiment mortel ! Je peux comprendre la comparaison même si je suis très loin de son niveau. Je kiffe ce qu’il fait, et justement lui aussi s’enfout des genres. Il a fait des trucs EDM, pop et puis là il est revenu avec un album funk où il se paye toutes les grosses têtes hip hop du moment, c’est incroyable, le mec est trop fort !

C’est vrai que Funk Wave Bounces Vol 1 est original, il n’y a quasi pas de bangerz, il fallait oser !

Calvin Harris avait de l’avance, avec tout ce qu’il a fait avant, il était tranquille. Mais j’avoue respecter beaucoup plus son dernier album que ses précédentes chansons en mode “ Put Your Hands up” (rires), ça me plaisait moins ça. Il a fait sa place depuis un moment c’est pour ça qu’il a pu faire ça !

On commence à lire un peu partout que tu es un petit “prodige”, un truc qu’on a collé à Petit Biscuit ou Kungs parce que vous avez commencé très jeune, tu le prends comment ?

Je préfère qu’on m’appelle "prodige" que "nullos" (rires) J’ai la chance d’avoir reçu un apprentissage du solfège et de la musique, je me débrouille à peu près dans un truc que j’aime et je m’y suis tenu mais bon “prodige” ça reste bizarre. Je pense qu’il doit y avoir bien plus prodige que moi ...

Sur cet EP tu n’as qu’un seul featuring mais est ce qu’il y a des gens avec qui tu rêves de collaborer ?

Tame Impala et Travis Scott, d’ailleurs je crois qu'ils ont été vu en studio ensemble. J’ai une liste très longue en fait dans ceux qui me sont inaccessibles, mais en voilà déjà deux (rires)

Est ce que tu as déjà commencé à plancher sur un premier album ou tu restes concentré sur l’EP pour le moment ?

Je travaille sur des morceaux mais je sais pas quand est ce que je vais les sortir et sous quel format. Si on partira sur des singles, EP, album, triple album (rires) mais je vais enchaîner je pense, j’ai déjà quelques trucs !

Tu as fait une date en Corée y a pas longtemps mais toujours pas en France comment ça se fait ?

J’y étais déjà allé l’an dernier, en fait avant j’étais sur le même label que les mecs de Point Point, ils m’avaient emmené en première partie là bas ça c’était bien passé du coup les mecs m’ont rappelé cette année. C’était une super expérience, j’ai en live en plus donc vraiment super ! Pour la France, ça arrive le 14 novembre au Silencio !

Tu écoutes quoi en ce moment ?

J’ai bien saigné le Calvin Harris (rires) Sinon XXX tentacion et ses potes bien violent comme smokepurpp. Mais en fait avec la façon dont on écoute la musique, via spotify etc, je suis un peu perdu dans ce que j’écoute tellement je lance plein de trucs dans tous les sens. L‘album de SZA j’ai beaucoup aimé sinon en électro Polo & Pan, je trouve que c’est vraiment super stylé ce qu’ils font, c'est original. Myth Syzer aussi , ouais j’écoute beaucoup de hip hop quand même mais parce que je trouve que c’est là qui se passe le plus de choses intéressantes même si comme on disait ça tend de plus en plus à être de la pop !

Propos recueillis par Nadia Neghyef pour VirginRadio.fr