Marina Kaye : "J'ai eu envie de faire Explicit pour donner encore plus aux gens" (Interview)

Ecrit par

Le 20 octobre prochain, Marina Kaye fera son grand retour avec Explicit, un album dans lequel elle se livre totalement. Avant la sortie de cet opus attendu, la chanteuse s'est aussi livrée à VirginRadio.fr. 

La sortie de son premier opus (intitulé Fearless) l'a définitivement propulsée au rang de star. Après un succès phénoménal, la jeune chanteuse s'est penchée sur son nouvel opus. Avec Explicit, elle a choisi de se dévoiler encore plus, offrant à son public toutes les facettes de sa personnalité et surtout, tous ses doutes ou ses ressentis. Marina Kaye exprime tout, donne tout, sans détour ou artifice - comme ce fut déjà le cas sur son premier opus. Seulement, est-ce si facile ? Se livrer aussi intensément, est-ce aussi simple ? "Le premier album, quand je l’ai écrit, je ne pensais même pas au jour où il serait commercialisé et sincèrement, je pensais que jamais personne ne l’écouterait. C’est pour ça que je suis allée aussi loin", explique Marina. "Peut être que je l’aurais fait différemment si j’avais pensé à la commercialisation mais ça s’est fait comme ça. J’en suis contente parce que du coup, j’ai une relation hyper proche avec les gens qui m’ont découverte sur le premier album et c’est pour ça que j’ai eu envie de faire Explicit et de leur donner encore plus sur moi, mes opinions et ma vie". 

Et cette relation si particulière, elle la retrouve dans les concerts, lorsqu'elle est face à ce public à qui elle donne tant : "Je le vois dans les yeux des gens sur certaines chansons. Ils miment les paroles avec moi, et je vois dans leurs yeux, ils sont avec moi, ils vivent le truc. Ils revivent un moment à eux, un moment de leur vie et je trouve ça fabuleux". Alors évidemment, s'attaquer à un nouveau disque et de nouvelles chansons (après un succès pareil), c'est X : il y a de nouveaux défis à relever, de nouveaux challenges qui s'installent. Et pour elle, le plus 'difficile' aura été de travailler en France (Pour rappel, Marina Kaye est habituée à travailler à l'étranger) : "La vérité, c’est qu’il y'a des chansons que j’ai faite et que j’ai entièrement faites avec des gens à l’international Mais après, je me suis dit que j’allais faire des chansons françaises et que j’avais pas pas le choix, il fallait travailler avec des auteurs et des compositeurs français. Et c’était un challenge parce que les méthodes sont pas les mêmes donc c’était ça le plus dépaysant". 

               "J'AVAIS ENVIE DE REVENIR AVEC ON MY OWN" 

Pour défendre ce nouvel opus, la chanteuse a choisi un lead single puissant - beaucoup plus rock : On My Own.  "Je l’ai choisi tout simplement parce qu’à cette période, c’est la chanson qui me parlait le plus. Elle parle d’une trahison amicale que j’ai vécu à cette période et j’avais envie de revenir avec cette chanson. Je voulais bien déterminer ce que je ressentais à travers un titre qui était fort et qui était vachement rock. C’était un retour assez rock pour marquer ça, justement". Mais sur cet album, on trouve énormément de pépites, comme Little Girl ou Vole (une reprise de Céline Dion), par exemple : "Cette chanson me rappelle énormément ma propre histoire parce que ma tante est décédée y a six ans maintenant et je pense qu’elle a emporté une partie de moi avec elle. Je voulais lui rendre hommage . Je chante cette chanson depuis qu’elle est décédée et je m’étais toujours promis que si jamais je devais chanter en Français ce serait Vole. Et j’ai voulu le faire en live. Quand j’ai vu la réaction des gens je me suis dit “ah, oui !” et du coup, j’ai voulu leur donner ça".

Parce que dans Little Girl, Marina Kaye reconnaît ne plus être une petite fille, on a souhaité lui demander ce qu'elle dirait à celle qu'elle était plus jeune, justement - parce qu'après tout ce temps passé sous le feu des projecteur, la petite Marina est devenu bien grande. Et ce qu'elle lui dirait se résume en un mot, la patience : "Je me suis beaucoup rendue malade pour des choses qui nécessitaient simplement de la patience. Et ça , c’est tout le monde. Je me dirais juste “écoute, sois patiente. Il va t’arriver de très belles choses et ta vie été super, tu vas rencontrer des gens géniaux, laisse juste venir. Ce que tu vis aujourd’hui, oui, c’est compliqué. Mais laisse juste venir". Et le plus beau, c'est que c'est un conseil qui s'applique à tous. 

" JE ME SUIS BEAUCOUP RENDUE MALADE POUR DES CHOSES QUI NECESSITAIENT SIMPLEMENT DE LA PATIENCE"

Enfin, vous savez peut-être qu'un projet cinématographique pourrait bientôt voir le jour : annoncé il y a quelques mois déjà, le film Papounet devrait permettre à Marina Kaye de montrer ses talents d'actrice. Et dans l'hypothèse où elle poursuivrait dans cette voie, elle nous a confié "être une fanatique de films d'horreur" : "Dans Split, pour moi, James Macvoy a littéralement donné un cours de théâtre aux acteurs du monde entier. Ce genre de rôle, je ne pense pas être capable. On est dans le domaine du génie à l’écran et je ne pense pas être capable de faire ça", explique t-elle.

"Tu dois te mette dans un monde où tu te fiches de ce que les gens pensent de toi. Et c’est difficile avec des dizaines de personnes autour. Tu dois te mettre seuL, Parce que nous, on les voit seuls à l’écran mais il faut se rappeler qu’il y a toute une équipe autour. Ca doit être merveilleux de jouer comme ça". Elle n'a peut-être pas encore le talent de James Macvoy devant une caméra mais avec un micro dans les mains, elle donne une leçon de chant au monde entier. 

LES CHANSONS QUI ONT CHANGE SA VIE 
  • Purple Rain - Prince
  • Kiss It Better - Rihanna
  • West End Girls - Pet Shop Boys

Bientôt, Marina Kaye partira en tournée pour défendre ce nouveau disque. Un conseil, tenez-vous prêts ! Les places partiront bien vite. 

Source : Virgin Radio, Mercury,