Lollapalooza Paris : The Weeknd, Imagine Dragons, Glass Animals... feu d'artifice pour la première journée du festival ! 

Ecrit par

La première journée du Lollapalooza Paris n'a pas déçu avec une programmation réunissant The Weeknd, Imagine Dragons, London Grammar, Martin Solveig et bien d'autres ! 

Après des années de rumeurs insistantes le Lollapalooza a enfin posé ses valises à Paris. Le festival itinérant le plus célèbre du monde, créé en 1991 à Chicago, multiplie depuis 26 ans les éditions en Allemagne, en Argentine, au Brésil, au Chili. Le Lollapalooza a la réputation d'afficher des line up des plus impressionnants, l'édition française était donc très attendue. Avec en tête, un défi, celui de proposer une programmation différente des autres festivals français et surtout différente de celle des trois gros festivals d'Ile de France ( Solidays, We Love Green et Rock en Seine). Mission réussi sur le papier puisque les têtes d'affiches réunies au Lollapalooza Paris ne font pas d'autres festivals en France cet été. The Weeknd, Lana Del Rey , les Red Hot Chili Peppers et Imagine Dragons offrent tous là leur unique concert français en festival. 

#Lollaparis #LollapaloozaParis

A post shared by Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) on

C'est sur des terres bien connues que les quatre scènes du Lollapalooza Paris se sont installées, celles de l'Hippodrome de Longchamp. Le lieu mythique du festival Solidays prenait cependant une toute autre allure que celle qu'il affiche pendant le festival solidaire. Une tour Eiffel au nom du Lollapalooza trône au milieu du site pour bien nous rappeler que le festival s'implante à Paris. En ce premier jour de festival, l'Hippodrome grouille de monde. Les festivaliers qui ont bravé la grisaille parisienne de cette fin juillet seront récompensés, il ne pleuvra presque pas. Les festivités ont commencé depuis 12h45 mais de notre côté c'est sur le coup de 15h30 qu'on se met en jambe avec le set de Lemaitre, on est bien content que le duo norvégien ait été choisi pour remplacer Kaleo car leur electro house réchauffe nos petits corps frigorifiés. Malgré quelques petits problèmes de son, Lemaitre fait le job et leur performance sur Closer est ultra réussie ! Vrai point fort du Lollapalooza Paris, les deux scènes principales du festival ont été mises côte à côté, à chaque fois qu'un concert se termine sur l'une, un autre prend le relais à côté. Les festivaliers étaient donc nombreux à naviguer facilement entre les deux scènes.

Glass Animals - Alternative Stage #LollapaloozaParis #Lollaparis

A post shared by Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) on

 Après les beats de Lemaitre, changement radical d'ambiance avec Milky Chance sur le Main Stage 2. Les allemands ont interprété leurs chansons feel good dans une ambiance bon enfant. Un peu de douceur qui faisait du bien avant de traverser le site du Lollapalooza pour se rendre sur l'alternative stage pour profiter de la folie des Glass Animals. Fidèles à leur réputation, les américains ont proposé l'un des meilleurs concerts du festival. S'il y a bien un groupe qui opère une transformation merveilleuse entre ce qu'ils proposent sur leur album studio et leur performance live, c'est bien eux. Avec une énergie totalement folle et aux sons des irrésistibles Pork Soda, Season 2 Episode 3 et Life Itself, Glass Animals a gagné de nombreux nouveaux fans ! Plus la soirée avançait et plus l'affiche est devenue alléchante, à partir de 19h on a plus su où donner de la tête. Sur l'alternative stage, LP s'est installée avec sa voix exceptionnelle et son harmonica, et l'on a très vite au la confirmation que l'américaine a totalement conquis le public français. Tout le monde connait les paroles de son tube Lost On You par cœur ! Pendant ce temps The Roots, loin de son image d'orchestre de luxe de Jimmy Fallon, a réchauffé la foule avec son hip hop ultra énergique et superbement orchestré. 

Imagine Dragons - Main Stage 2 #Lollaparis #LollapaloozaParis

A post shared by Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) on

A 20h30 commençait l'un des concerts les plus attendus du festival, celui d'Imagine Dragons. Le groupe a lancé les festivités avec le surpuissant Thunder, de quoi plonger immédiatement les fans dans une ambiance survoltée ! Le groupe est l'une des formations rock les plus populaires du moment, il n'y avait qu'à voir la foule amassée devant la Main Stage 2. Ils ont enchaîné les tubes sans oublier de rendre hommage à Chester Bennington. Dan Reynolds a ainsi dédié l'émouvant Demons au regretté chanteur de Linkin Park, disparu deux jours plus tôt. Le chanteur d'Imagine Dragons a rappelé que ce dernier avait été une grande source d'inspiration, et les festivaliers étaient nombreux à afficher des yeux rougis par l'émotion. Le groupe a également interprété une reprise démente du Song 2 de Blur. Et  alors que de plus en plus de monde s'amassait devant la scène principale pour assister au show de The Weeknd, Imagine Dragons a terminé son concert par deux titres iconiques, Believers et Radioactive, repris en cœur par tous les festivaliers ! 

The Weeknd - Main Stage 1 #Lollaparis #LollapaloozaParis

A post shared by Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) on

Le festival Lollapalooza s'est refermé sur la performance la plus attendue de la soirée : celle de The Weeknd. L'impression que l'intégralité des festivaliers s'était agglutinée devant la scène principale s'est rapidement fait ressentir. Le canadien s'est un peu fait attendre mais à 22h10 il a débarqué sur scène avec une énergie sans pareille au son de Starboy ! Pas de Daft Punk à l'horizon mais cela n'a pas empêché les festivaliers de lui réserver un accueil sans pareil. La setlist de The Weeknd au Lollapalooza Paris ressemblait beaucoup à celle de son concert à l'AccorHotels Arena en février dernier avec moins de chansons extraites de ses premières mixtapes. Encore une fois, le moment, le plus réussi du concert était l'enchaînement entre le disco Rockin' et le medley Secrets/Can't Feel My Face, deux de ses meilleures chansons. C'est sur un feu d'artifice, littéral, que le concert de The Weeknd s'est conclu alors qu'il interprétait I Feel It Coming. Le chanteur a eu le chic d'offrir un petit rappel à ses fans sur le titre The Hills.  C'est donc au son du refrain "When I'm fucked up it's a real me" que la première journée du Lollapalooza Paris s'est terminée et quel final !