Linkin Park : One More Light Live, l'ultime cadeau aux fans

Ecrit par

Cet album live, on l'attendait autant qu'on le redoutait. One More Light Live est maintenant disponible et c'est une pépite. 

Quelques mois après la disparition tragique de Chester Bennington, Linkin Park a choisi de l'honorer encore une fois tout en faisant un ultime cadeau à ses fans : l'album live du One More Light Tour est maintenant disponible. En évoquant cette dernière tournée avec Chester Bennington, le groupe parlait de l'une des meilleures séries de dates jamais données. On se souvient que lorsque l'album One More Light est sorti en mai dernier, de nombreux fans avaient été déroutés de la direction prise par la formation. Mais très franchement, le live, la voix de Chester Bennington et l'émotion qui en émane mettront tout le monde d'accord

Parce que Linkin Park n'a jamais fait les choses à moitié, le groupe a su trouvé l'équilibre parfait entre ses anciens morceaux incisifs et ses nouveaux titres -flirtant avec la pop. Par exemple, même si l'opus s'ouvre sur Talking To Myself, on retrouve également Burn It Down ou le mythique Crawling. Les singles publiés pour défendre One More Light sont tous là : de Heavy à Battle Symphony en passant par Good Goodbye. 

Mais bien évidemment, ce sont les anciens morceaux qui donnent le plus de frissons. On ne reviendra pas sur Crawling (magistral). Par contre, Leave Out All The Rest (chanté à l'unisson par la foule) ou What I've Done nous rappellent pourquoi on aimait tant les concerts de Linkin Park, tous plus puissants les uns que les autres. Difficile de passer à côté de Numb ou de Bleed It Out - qui termine ce live en apothéose. 

"On a les meilleurs fans du monde" - Chester Bennington

Il nous faut revenir sur One More Light qui, évidemment, est une véritable claque d'émotions. Le morceau en lui-même est déjà d'une fragilité parfaite. Mais après tous ces mois, après tous ces hommages, difficile de ne pas associer le titre à son interprète. Linkin Park offre ici à ces fans un album puissant et incroyablement touchant. Si vous avez la gorge serrée en l'écoutant, on vous rassure : c'est tout à fait normal. Il n'y avait pas meilleur façon de rendre hommage à Chester Bennington, disparu bien trop tôt. Mais une fois l'écoute terminée, on réalise deux choses : la première, c'est que les concerts de Linkin Park ont toujours été une source d'énergie. La seconde, c'est que Chester Bennington aura laissé sa trace dans le monde de la musique. Alors oui, de nombreux fans sont (et seront) toujours inconsolables. Mais ce live, cet album, c'est aussi la preuve que Chester Bennington avait le don de faire sentir ses fans vivants. Et ça, c'est quelque chose qui ne disparaîtra pas. 

Source : Spotify, Warner Music 

3 commentaires
  • Signaler
    J'aime beaucoup aussi Sorry for Now, c'est l'une de mes chansons préférées de l'album. Je croyais que Sorry for Now n'avait jamais été joué en live, cela devait être génial. J'aurais beaucoup aimé allé les voir en concert... Malheureusement ça ne risque pas d'arriver... mais bon je ne perds pas espoir, Mike a une très belle voix et j'espère qu'il va continuer à faire de la musique avec le groupe. RIP Chester et profiter des personnes que vous aimez le plus possible, ils peuvent partir alors que vous ne vous y attendez pas. @thesums
  • Signaler
    J'aime beaucoup aussi Sorry for Now, c'est l'une de mes chansons préférées de l'album. Je croyais que Sorry for Now n'avait jamais été joué en live, cela devait être génial. J'aurais beaucoup aimé allé les voir en concert... Malheureusement ça ne risque pas d'arriver... mais bon je ne perds pas espoir, Mike a une très belle voix et j'espère qu'il va continuer à faire de la musique avec le groupe. RIP Chester et profiter des personnes que vous aimez le plus possible, ils peuvent partir alors que vous ne vous y attendez pas.
  • Signaler
    Il manque une chanson sur le one more light live. C'est la chanson Sorry for now qui est pour moi dans le top 5 des chansons de l'album. Chanter la plupart du temps par Mike Shinoda. Mais ce qui m'avait le plus surpris sur cette chanson c'est le solo de Chester Benington. Les ayant vu au download festival a paris en juin pour l'une des deux seuls dates en france cette année. En live c'est phénoménale.