Lilly Wood and The Prick subjugue Avoriaz, notre live report

Ecrit par

Lilly Wood and the Prick était à Avoriaz hier pour un concert des plus insolites puisque le show avait lieu à 1 800 mètres d’altitude, en haut des pistes de ski ! Retrouvez notre report de ce live subjuguant lors du Rock The Pistes Festival 2016 !

Si les vacances d’hiver sont finies, il fallait définitivement être à Avoriaz en ce début de semaine. Le duo pop folk Lilly Wood and the Prick était annoncé à l'affiche d'un concert le lundi 14 mars pour le moins insolite aux Portes du Soleil, le gigantesque domaine franco-suisse aux 12 stations de ski. Après quelques heures de glisse, nous nous retrouvons au sommet du télésiège du Stade, parés à vivre une expérience qu’on n’oubliera pas de sitôt. Imaginez-vous une scène en pleine montagne, et des spectateurs se bousculant en ski et snowboard pour venir applaudir Lilly Wood and The Prick. Oui, c’est possible. Aux alentours de 13h30, le groupe tant attendu arrivent enfin et nous proposent une mise en bouche en douceur avec By Myself et Where I Want To Be (California) dont les refrains sont repris avec enthousiasme par l'assistance. Le show commence à vraiment gagner en intensité lorsque Shadows retentit, le public d’Avoriaz n’hésite pas à suivre Nili et son maraca en tapant dans ses mains sur le titre éponyme du dernier album. Avant L’enfance, le groupe avoue que « c’est assez déroutant d’être là », et on le comprend, les montagnes surplombant la scène qui parait alors minuscule sont impressionnantes, on ne peut rêver mieux comme décor !

Lilly Wood and The Prick subjugue Avoriaz, notre live report

Sur You Beast !, Nili se la joue chef d’orchestre en agitant sa baguette, le public qui, malgré ses handicaps de taille aux pieds, est survolté. Arrive alors la mystique intro de Into Trouble suivie d'une batterie surpuissante. Les petits chouchous de Camille Combal annoncent alors un inédit qu’on « n’a jamais entendu » avant d’enchaîner avec humour sur leur tube Prayer In C ! La foule est subjuguée, et on remarque que le groupe a opté pour une version à mi-chemin entre le titre original et le remix de Robin Schulz. Le show continue ensuite dans ce registre plus électro avec I Love You puis la chanteuse franco-israélienne introduit « une chanson lubrique », Le Mas. Oui pourquoi pas ! S’enchainent ensuite Tout Doux, où le sampler Georges nous est présenté et la première (et seule) chanson en français du set, N’importe Quoi.

Lilly Wood and The Prick subjugue Avoriaz, notre live report

Le soleil ayant décidé de se faire la malle, la température commence à baisser sérieusement, et Nili nous conseille ne nous serrer très fort pour la prochaine chanson écrite à Bamako, Box Of Noise, et ça marche plutôt bien ! La magie Lilly Wood and the Prick continue d'opérer avec le tout aussi envoûtant Le Chant Des Sirènes, avant que It’s Ok et My Best ne fassent danser la foule une dernière fois. Le concert se termine en beauté avec l’excellent I Know I’ll Never Be Young Again, et nous on repart avec un large sourire aux lèvres, tout en simplicité Lilly Wood and the Prick a tenu toutes ses promesses avec ce set très efficace, reprenant les titres phares de chacun de ses trois albums. Les Portes du Soleil sont conquises, et jeudi, ce sera au tour d’Izia d'agiter les skieurs de Rock The Pistes 2016, ne manquez pas son concert à 13h30 à Morzine-Les Gets !

Crédit : meltygroup