The Avener, un retour ahurissant pour conclure les Plages Electroniques 2018 !

Ecrit par

The Avener était, comme ses petits camarades de Synapson, sur la croisette pour nous offrir un concert ahurissant. VirginRadio.fr y était ! Report. 

Cela faisait près de trois ans que The Avener n'avait pas foulé la plage cannoise en tant qu'artiste. De retour au Plages Electroniques, le musicien montre qu'il est heureux de retrouver le public de la croisette !

On le sait, The Avener est une bête de scène. Le gars est doué en toute circonstance et il le prouve une nouvelle fois sur la scène plage. Le must ? Eh bien, c'est à lui que les Plages Electroniques ont confié la clôture du festival et on comprend aisément pourquoi. L'aisance avec laquelle il enflamme le public venu en masse l'acclamer est presque déconcertante. Comme pour la plupart des shows, l'ambiance y est. Naturelle et spontanée. Mais comme pour Kygo, quelque chose de particulier se dégage de la foule. Elle est électrique et avide de musique.

L'ouverture du show annonce la couleur, direct. Une entrée aux sons d'une guitare électrique sur le morceau ô combien connu du groupe islandais Kaleo, Way Down We Go. Fracassante ! Evidemment, il ne pouvait pas faire l'impasse sur ses plus gros morceaux, devenus hits incontournables comme To Let Myself Go, Castle In The Snow, Fade Out Line, etc. Trois titres qui ont littéralement mis les fans en ébullition. Pour dire, des bouées et des ballons gonflables volaient de festivalier en festivalier. La scène est chaude bouillante et le adeptes de The Avener, tout autant ! Le musicien est un maestro des platines et du clavier, ce qui rend le set de qualité. VirginRadio.fr a pris un bain de foule pour mesurer un peu la température -bien sûr à ses risques et périls, sur la plage et le moins qu'on puisse dire c'est que cette dernière est en totale effervescence. Notamment lorsque retentit le remix de All Around The World de Daft Punk. Alors là, l'acclamation est puissante !

On avait déjà testé cela sur celui de Kygo lorsqu'il avait lui aussi reprit One More Time. Détonnant... Pour la clôture, The Avener mise sur un morceau crescendo et descend de son estrade pour faire frontalement face à ses fans, en leur demandant de s'agenouiller pour jumper lorsqu'il leur demanderait. Les festivaliers se sont prêtés au jeu sans rechigner. Et c'est tant mieux car cela prouve que The Avener n'a pas besoin d'efforts pour obtenir l'attention du public. Le solo de guitare, clin d'oeil à l'ouverture du show, est une véritable pépite. Accompagné d'un Vjing aux formes géométriques oscillant tout au long du set entre rouge, bleu et noir et blanc, qui donne une consistance visuel au show, The Avener embrase la croisette et conclu le festival -et son show, de manière explosive. Les festivaliers semblent heureux, contents de ce qu'on leur a proposé et VirginRadio.fr l'est également.