Les Animaux Fantastiques : La théorie qui lie Newt Scamander à Hagrid

Ecrit par

Et si on avait trouvé le vrai lien entre Les Animaux Fantastiques et la saga Harry Potter ? Le point commun entre les deux ères du monde des sorciers pourrait bien concerner notre garde-chasse préféré, Hagrid.

Jusqu’à présent, les connections notables entre Les Animaux Fantastiques (qui se déroule dans les années 1920 à New York) et la saga Harry Potter (dans les années 1990 au Royaume-Uni) restaient plutôt minimes. Alors certes, le nouveau héros Newt Scamander est déjà connu des fans de la série pour être l’auteur d’un des livres que Harry utilise durant sa scolarité. On sait également que Dumbledore a un lien avec Les Animaux Fantastiques puisqu’il a été le professeur de Newt Scamander avant d’être celui de Harry. Mais selon une nouvelle théorie de fan, le demi-géant Hagrid pourrait lui-aussi lier les deux histoires. Pour tout comprendre, il faut se référer au deuxième tome de la saga, Harry Potter et la Chambre des Secrets. En particulier à une citation d’Aragog, la monstrueuse Acromentule que Hagrid a caché dans la Forêt interdite. « Je viens d’un pays lointain. Un voyageur m’a donné à Hagrid quand je n’étais encore qu’un oeuf, » raconte t-il à Harry et Ron.

Disons qu'on a un petit peu de mal à croire à une simple coïncidence. Dans Les Animaux Fantastiques, Newt Scamander voyage à travers le globe à la recherche des créatures magiques qui peuplent le monde des sorciers. Il collecte ainsi les différentes espèces qu’il rencontre et les conserve dans sa valise magique. Il est donc tout à fait plausible que ce soit Newt Scamander lui-même qui ait donné l’oeuf d’Acromentule à Hagrid, étudiant à Poudlard dans les années 1940. A cette époque, Newt était déjà un écrivain célèbre et travaillait pour le Ministère de la Magie. Peut-être avait-il désespérément besoin de se débarrasser de cet oeuf pour éviter de s’attirer des ennuis ? Si cette théorie s’avère vraie, elle prouvera une fois de plus que JK Rowling a imaginé en détails l’histoire de chacun de ses personnages avec une précision bluffante.

Source : MuggleNet