Lemaitre et Cotton Claw terminent la Summer Break Party avec brio

Ecrit par

Ils ne sont pas français et pourtant, les deux artistes qui forment le duo Lemaitre ont fait le déplacement. Venus célébrer l’été avec près de 9000 jeunes, ils ont mis une ambiance de folie avant de céder la place à Cotton Claw. Tout de suite, le report.

We Got You est probablement le son de l’été, tout comme Closer. Le point commun de ces deux titres ? Ils sont signés Lemaitre. La Summer Break Party bat son plein lorsqu’il arrivent sur scène (après Damien N-Drix, difficile de dormir) mais il leur faudra pas longtemps pour s’approprier l’espace - à Disney, on est déjà chauffé à bloc. On danse, on crie, on s’amuse… il ne manquait plus que Lemaitre et ses sons rafraîchissants pour redonner un coup de fouet à tout ce petit monde. On note que l’un des deux arbore fièrement le maillot des Bleus - le numéro 7 de Griezmann, forcément- et bien sûr, ça nous arrache un sourire. La finale est déjà dans tous les esprits mais pour l’heure, il faut faire la fête ; la soirée n’est pas finie, loin de là.

Parce qu’il faut tenir la foule, rien ne vaut des classiques comme Around The World des Daft Punk ou encore Baby I’m Yours de Breakbot. Les sons s’enchaînent et c’est avec une aisance déconcertante que le duo capte l’attention de tous. Certains commencent à fatiguer et préfèrent suivre le set de loin, assis en terrasse ou n’importe où ailleurs mais d’irréductibles fêtards sont encore amassés devant la scène. Il va être quatre heures et même si la fatigue se fait sûrement sentir, le set énergisant de Lemaitre balaie toute envie de dormir. Ils sont jeunes certes, mais à le voir, on réalise que le talent n’est pas une question d’âge. L’heure défile à vitesse grand V et sans que l’on ne se rende compte de quoi que ce soit, c'est au tour de Cotton Claw d’entrer en scène.

Parce que toutes les bonnes choses ont une fin Cotto Claw s’attelle à la clôture de la Summer Break Party.. Après la nuit aussi incroyable, ceux qui tenaient encore ont pu se remettre de leurs émotions avec leur musique. Avant de monter sur scène, ils nous avaient confié avoir préparé quelque chose de « différent » et bien sûr, ils ne nous avaient pas menti. C'est différent mais ça fait un bien fou. Parce que même si cette soirée restera dans les mémoires, reconnaissons tout de même que nous avons entendons plusieurs fois Drake ou Kungs et qu'un peu de changement fait du bien. Cette fois, on change de registre et c’est parfait. Les DJ les plus représentatifs de la nouvelle French Touch se sont succédés sur la scène de la Summer break Party 2016 et après une nuit intense, les quelques milliers de chanceux qui ont pu profiter du parc commencent à repartir. On est un peu perdu, la fatigue commence à se faire sentir et on se traîne vers les premiers métros pour rentrer. Mais qu’importe puisque ce fû une bonne, très bonne soirée.

Source : Twitter, Virgin Radio