La folie au Mainsquare pour Skip The Use et Lomepal (REPORT)

Ecrit par

Si il y a bien deux artistes qu'il ne fallait pas rater ce samedi 7 juillet, c'était Lomepal et Skip The Use. Ils ont secoué le festival de Mainsquare. 

Skip The Use

C'était leur troisième passage au Mainsquare Festival. Et on ne s'en lasse pas. Très en forme, Matt Bastard, le leader du groupe, a encore une fois mis le feu. "Ça fait plaisir de revoir vos gueules du Nord. On l’aime la région Nord-Pas-de-Calais parce qu’elle est belle" s'écrit-il face à une foule en délire. Et pendant plus d'une heure de prestation, le showman, accompagné de son acolyte Stefani, vont véritablement transmettre leur énergie aux 35 000 festivaliers venus les applaudir. Une ambiance qui a atteint son apogée au moment du pogo ou encore du "1, 2, 3, soleil !" géant qu'il a lancés. Conclusion ? Skip The Use nous offre l'un des moments phares de cette 15e édition. 

Voir cette publication sur Instagram

« Sortir de ma zone de confort d'un champion d'escalade pour se retrouver sur une scène avec ni plus ni moins le groupe rock français du moment : Skip the Use C'est un super cadeau, un privilège que d'être intégré pour le temps d'une journée avec tous les membres du groupe Enzo, Nelson, Yann et Mat. Nous nous sommes rencontrés lors d'un festival de sport autour d'un repas. Le feeling s'est naturellement installé et nous sommes restés en contact régulier pendant un an. Jusqu'au jour où Mat m'a appelé en début du moi de Mai 2019 pour m'annonçait qu'il s'était inspiré de moi pour écrire la chanson de "Damn Cool". Waow! Rien que cela, c'est ouf! Et voilà, on y est ce samedi 6 Juillet sur la scène du Mainsquare. J'en amène pas large car j'ai peur de foirer la chanson lors du refrain. C'est quand même Skip The Use! Y'a pas moins de 40 000 personnes! Booom! Lors du break de la chanson, Mat vient me chercher sur le côté de scène. Le rifle de la guitare de Yann annonce la reprise du refrain, j'empoigne mon micro..."Nothing to loose...ohohohoooo We are damn cool...ohohohohoo We gonna break the rules..." Je suis présent, je ne tremble pas, je profite de l'instant. Le public m'applaudit, m'accueille et scande mon nom. Waow je suis touché en plein coeur ! Merci à Skip The Use !!!

Une publication partagée par Skip The Use (@skiptheuse) le

Lomepal

Cette figure singulière du rap s'est produite hier soir sur la scène Green Room a Arras. Et même si on ne présente plus Lomepal, rappeur de 27 ans originaire de région parisienne, sa force sur scène, elle, étonne à chaque fois. Et qu'il soit seul ou accompagné de sa team, le chanteur n'a pas hésité à interpréter ses titres les plus connus issus de son album Jeannine (le prénom de sa grand-mère atteinte de schizophrénie). Ils étaient d'ailleurs des dizaines de milliers à s'être réunis face à ce rappeur en pleine gloire. Une foule qui n'était pas sans rappeler les 23 000 festivaliers (un record) venus voir Angèle la veille. Et comme pour la chanteuse belge, les fans entonnent les musiques de bout en bout. Ils les connaissent par coeur. Visiblement très touché par sa première venue au festival de Mainsquare, le rappeur s'est dit particulièrement marqué par cet accueil.